Recherche sur le site

Olivier BAILLY

Ses articles

Le surendettement des ménages en Belgique

Olivier BAILLY

Aujourd’hui en Belgique, au moins 93 000 personnes sont surendettées. 93 000 vies en faillite. Et le chiffre ne fait qu’augmenter. La majorité d’entre elles vivent leur déchéance financière dans un silence honteux. Avec un Belge concerné sur cent, il y a pourtant beaucoup de chances pour que vous connaissiez un surendetté. Vos voisins, vos […]

Les livres offerts 25-04-2013

“C’est comme ça au début…”

Olivier BAILLY

En 2011, Bpost a engagé des intérimaires pour l’équivalent de 777 temps pleins. Un chiffre à la fois important en volume et faible en regard du personnel de la poste (28 000 équivalents temps pleins). Selon Mark Michiels, responsable Ressources humaines & Organisation de Bpost, « nous engageons les facteurs intérimaires en leur offrant un contrat à durée indéterminée après trois semaines de travail ». Les syndicats, les témoignages récoltés ainsi que l’expérience de terrain contredisent ces propos. Récit au jour le jour d’un facteur intérimaire.

Politique n°78 3-01-2013

La Poste, un séisme organisé

Olivier BAILLY

Quand Johnny Thijs arrive à la tête de la Poste en 2002, il sait que le facteur qui boit sa jatte de café en s’entretenant de la santé de son hôte est mort depuis longtemps. Il sait surtout qu’il sera le patron du changement. Il est engagé par l’État belge (actionnaire à 100%) pour conduire […]

Politique n°78 3-01-2013

Bpost : la libéralisation au pied de la lettre

Olivier BAILLY

La société Bpost est emblématique des tensions entre les intérêts privés et le bien public. L’entreprise a une mission sociale primordiale, reliant, informant, socialisant des millions de citoyens, visitant chacun d’eux si nécessaire. Elle est l’entreprise qui sonne à nos portes. Mais elle se débat dans un marché libéralisé, où seuls les meilleurs émergent. Elle automatise et multiplie les tâches, réduit drastiquement le personnel. Bientôt, elle sera peut-être cotée en bourse. D’où cette ultime question : jusqu’où peuvent cohabiter service pour tous et concurrence ?

Politique n°78 3-01-2013

Luc Pire : éditer à tout prix

Olivier BAILLY

Luc Pire fait ses premiers pas dans l’édition, par hasard, en 1994. Seize ans plus tard, il revend sa société à RTL. Entre-temps, il a racheté plusieurs maisons d’édition. Il a participé à l’organisation de la Foire du livre de Bruxelles. Il a mis sur pied l’opération « Je lis dans ma commune » et une foule d’autres projets culturels avec les deniers publics. Alors, éditeur imposteur ou génie du buzz culturel ? Un peu des deux.

Politique n°73 6-01-2012