Recherche sur le site

Le blog-notes d'Hugues Le Paige

De la civilisation dans la grève…

Hugues Le Paige

Ainsi donc, il y a des grèves « civilisées » et d’autres de « voyous » C’est du moins la catégorie que vient d’initier Le Soir sous la plume son éditorialiste en chef[1]. Saluant le mouvement des pilotes de Brussels Airlines, Beatrice Delvaux nous l’assure : « ce n’est pas une grève de voyous, c’est une grève civilisée ».

Civilisés….

Pour une fois, point de « prise en otages des usagers » ou d’atteinte « aux difficiles équilibres économiques  de l’entreprise », aucune dénonciation de la « gréviculture » ou de l’ « archaïsme syndical ». Les pilotes ont raison de passer à l’action puisqu’il s’agit d’« une lutte contre la pénibilité et la flexibilité ». De plus, ajoute l’éditorialiste, «  il y a quelque chose d’injuste dans ce cas-ci, à braquer l’essentiel du focus sur le courroux et les malheurs des voyageurs frustrés » puisque «  l’arrêt de travail a été annoncé ». On ne peut que se réjouir de voir le quotidien vespéral se convertir à la lutte syndicale. Mais pourquoi seulement à celle des pilotes ? Les travailleurs de la grande distribution, les métallurgistes, les enseignants, les conducteurs de la STIB ou de la SNCB ne luttent-ils pas, eux aussi, « contre la pénibilité et la flexibilité » et, dans l’immense majorité des cas, n’annoncent-ils pas, eux aussi, leur action ? « Ce n’est pas non plus une grève de riches ou de privilégiés », précise justement l’éditorial. Celles menées par les autres catégories sociales le seraient-elles ?

…et Voyous ?

Mais alors qu’est-ce qui « distingue »[2] le pilote du vulgaire gréviste, le « civilisé » du « voyou » ? Son parler, sa posture, son sens de la lutte, son uniforme (plus seyant, il faut le reconnaître, que celui du conducteur des TEC) ? On ne voit guère. Alors sans tomber dans les procès d’intention, peut-on suggérer que l’inconscient journalistique est parfois teinté de mépris de classe ? À ce propos, les dizaines de milliers de manifestants qui ont défilé ce matin à Bruxelles pour rejeter la réforme des pensions du gouvernement sont à classer dans quelle catégorie ? Civilisés ou voyous ?

[1] Le Soir du 15 mai 2018

[2] Peut-être faut-il retourner à Bourdieu et à « La Distinction, Critique sociale du jugement » pour saisir les nuances de la pensée syndicale du Soir ?

Journaliste-réalisateur, membre du collectif éditorial de "Politique"

En débattre ?

En tant qu'abonné-e à la revue papier, vous pouvez accéder directement à votre espace abonné-e et nous soumettre une réaction à un article (elle doit faire au minimum 3000 signes). Si la polémique est bien entendue admise et même encouragée, nous vous demandons de rester courtois, de ne pas recourir à l'injure et de rester dans le cadre du sujet. La rédaction se réserve le droit de supprimer un article qui ne respecterait pas ces règles.

Pour tout autre commentaire ou pour les non-abonné-e-s, n'hésitez pas à vous abonner ou à partager, réagir et commenter sur les réseaux sociaux.

Apportez votre contribution au débat

Vous devez être connecté pour contribuer au débat. Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous ici. Plusieurs formules d'abonnement vous sont proposées. Vous êtes abonné ? Connectez-vous sur cette page avec vos identifiant et mot de passe.