Recherche sur le site

Le statut de fonctionnaire : stop ou encore ?

Alexandre PIRAUX

Dans le contexte actuel d’abaissement des niveaux de protection sociale et de dérégulation anarchique favorable aux mieux nantis, les services publics constituent une cible de choix. À une une opinion publique désorientée et apeurée, on fait croire que ses services publics sont des dépenses improductives. Alors qu’il s’agit en fait d’investissements collectifs, de garanties de sécurité et de facteurs d’équité sociale.

Un oeil sur l'actu 3-10-2017

Rentrée en fanfare pour l’éditocratie antisyndicale

Grégory MAUZÉ

L’annonce par la CGSP Cheminot d’une grève à la SNCB prévue pour le 10 octobre a un suscité un tir groupé de deux des principaux titres de presse quotidienne. Une démonstration de plus, s’il en fallait, du remarquable unanimisme médiatique qui prévaut lorsqu’il en va des questions socioéconomiques.

Les faits sont têtus 2-09-2017

Sortir du cercle vicieux de la politisation de l’administration

Jean-Paul GAILLY

Dans l’accord de gouvernement Wallon, la rupture n’est pas là où on pouvait l’attendre : rien sur les contrats d’administration et un abandon de la formation au management public comme préalable à une nomination de haut fonctionnaire.

Un oeil sur l'actu 3-08-2017

“C’est comme ça au début…”

Rédaction

En 2011, Bpost a engagé des intérimaires pour l’équivalent de 777 temps pleins. Un chiffre à la fois important en volume et faible en regard du personnel de la poste (28 000 équivalents temps pleins). Selon Mark Michiels, responsable Ressources humaines & Organisation de Bpost, « nous engageons les facteurs intérimaires en leur offrant un contrat à durée indéterminée après trois semaines de travail ». Les syndicats, les témoignages récoltés ainsi que l’expérience de terrain contredisent ces propos. Récit au jour le jour d’un facteur intérimaire.

Politique n°78 3-01-2013

La Poste, un séisme organisé

Rédaction

Quand Johnny Thijs arrive à la tête de la Poste en 2002, il sait que le facteur qui boit sa jatte de café en s’entretenant de la santé de son hôte est mort depuis longtemps. Il sait surtout qu’il sera le patron du changement. Il est engagé par l’État belge (actionnaire à 100%) pour conduire […]

Politique n°78 3-01-2013

Bpost : la libéralisation au pied de la lettre

Rédaction

La société Bpost est emblématique des tensions entre les intérêts privés et le bien public. L’entreprise a une mission sociale primordiale, reliant, informant, socialisant des millions de citoyens, visitant chacun d’eux si nécessaire. Elle est l’entreprise qui sonne à nos portes. Mais elle se débat dans un marché libéralisé, où seuls les meilleurs émergent. Elle automatise et multiplie les tâches, réduit drastiquement le personnel. Bientôt, elle sera peut-être cotée en bourse. D’où cette ultime question : jusqu’où peuvent cohabiter service pour tous et concurrence ?

Politique n°78 3-01-2013

Avis d’orage sur l’ultime tabou

Rédaction

Dans la sphère économique, plus qu’ailleurs, les notions utilisées ont leur importance. Même d’apparence banale, elles sont les véhicules d’une conception du monde – politique, forcément politique – qui, la plupart du temps, n’est pas exprimée en tant que telle. L’économie se veut « neutre ». Il n’est donc pas fréquent que ce lien apparaisse […]

Politique n°78 3-01-2013

Il n’est jamais trop tôt pour mal faire

KAUFER Irène

‘‘En décembre dernier le grand Saint-Nicolas, patron des écoliers et du sexisme précoce, a déposé dans la cheminée une toute nouvelle poupée : Bébé Gloton. Alliance de tradition et de technologie, elle permet de préparer la petite fille, dès le plus jeune âge, à se mettre dans la peau d’une parfaite maman : il suffit […]

Politique n°78 3-01-2013

Wallonie : une révolution culturelle

Rédaction

Depuis 2006, l’administration wallonne s’est mise dans les pas de sa collègue fédérale : il faut mo-der-ni-ser. C’est-à-dire, en gros, faire autant, voire plus et mieux qu’avant… avec autant voire moins de moyens qu’avant. Les résistances du personnel ne manquent pas. Le modèle doit encore faire ses preuves.

Politique n°78 3-01-2013

Le Gerfa, poil à gratter de la fonction publique

MEUNIER Philippe

Créé au début des années quatre-vingt, le Gerfa (Groupe d’étude et de réforme de la fonction administrative), se devait de figurer dans ce dossier. S’appuyant sur des principes, lois et règlements propres à la fonction publique, il dénonce sans relâche le manque de respect de ces règles au niveau fédéral, communautaire et régional et fustige particulièrement la politisation des nominations et des promotions.

Politique n°78 3-01-2013

Copernic n’a pas tout arrangé

MEUNIER Philippe

Au moment le plus fort de la crise politique sur Bruxelles-Hal-Vilvorde se tenait un séminaire des fonctionnaires dirigeants des services publics fédéraux. De quoi a-t-on débattu, avec fougue et passion ? Pas de cet arrondissement électoral qui enflammait les partis et les médias. Ce qui focalisait l’attention, c’était plutôt les « bonnes pratiques » dans […]

Politique n°78 3-01-2013

Gouvernance : un bien ou un mal ?

Rédaction

Dans son ouvrage consacré à la « légitimité démocratique » P. Rosanvallon, La légitimité démocratique. Impartialité, réflexivité, proximité, Paris, Seuil, 2008, p. 111 , Pierre Rosanvallon constate l’émergence d’un « État post-moderne » Sur ce thème, voir aussi J. Chevalier, L’État post-moderne, Paris, LGDJ, 2003 au sein duquel les principes d’organisation ont contribué à déstabiliser […]

Politique n°78 3-01-2013