Recherche sur le site

Recherche par numéro

Au sommaire du n°57

Economie supermarché

Ah, l’économie… Plus personne n’ose désormais en douter : c’est elle qui gouverne le monde. Mais comment, de quelle manière ? On finit par s’y perdre. Essayons donc d’être concrets.

Parlons d’économie à partir d’un secteur que nous connaissons tous : la grande distribution, dont les impacts sociaux et culturels sont importants.

Dans ce numéro

Quand les caissières encaissent

KAUFER Irène

Derrière la caisse des supermarchés, l’homme invisible est une femme surexploitée. Elle est priée de ne rien en faire apparaître et est mal payée pour cela.

Le Tiers-monde, marché prometteur

Rédaction

L’humanité pauvre – 2,8 milliards de gens – égale, selon Nestlé, un marché de 10 milliards de dollars. Cela n’a pas échappé aux supermarchés. Cap sur le Sud. En Inde, qui limite drastiquement l’implantation des enseignes étrangères, le petit commerce reste dominant. Pour combien de temps encore ?

Une chaîne d’approvisionnement globale

Rédaction

En Belgique, quatre chaînes de supermarchés concentrent 80% du marché de la distribution. Position dominante, donc abusive ? Car ils dictent tout, des conditions de travail du petit producteur sri lankais au paysage socioéconomique et culturel, ici. Fait seule contrepoids, l’opinion publique. Les pouvoirs publics ? On attend…

Et voici l’entreprise sans patron…

Rédaction

Le paradoxe n’est qu’apparent. La multiplication de petites superettes de quartier est née d’une concentration aiguë des capitaux, côté grande distribution. D’où ces vrais faux indépendants contrôlés à distance. D’où aussi une gestion flexible des unités de profits.

La laïcité à l’épreuve du voile

Rédaction

Pour la laïcité, tout allait bien. Voilà ce qu’en disait il y a peu Jean Vogel (Voir « Bruxelles laïque échos », 2e trimestre 2008. Jean Vogel est le coordonnateur de l’Institut Marcel Liebman, à l’Université libre de Bruxelles.) : «Après la réalisation (pour l’essentiel) de la séparation de l’Église et de l’État, ce dernier avait vécu quelques décennies de digestion paisible dans le contexte de la déchristianisation continue et comme automatique des sociétés d’Europe occidentale. Et puis un beau jour, le voilà confronté à l’implantation en terre d’Europe de l’islam. Une religion en expansion numérique et géographique et non en déclin. Une religion majoritairement coupée des réalisations culturelles de la modernité, fermée au doute et à l’esprit de recherche, réfractaire à la séparation du politique et du religieux.» La laïcité devait réagir. Mais comment ? C’est ici que les débats commencent. Pour certains, sans doute majoritaires dans les institutions et associations laïques, il fallait reprendre le combat contre un nouvel obscurantisme virulent, au nom du triptyque «laïcitéégalité-mixité». Pour d’autres, toute tentative d’imposer ce genre de valeurs par la voie de l’injonction ne pouvait déboucher que sur un résultat inverse. C’est du «vivre ensemble» en société qu’il s’agit ici. Mais il s’agit aussi de la crise la plus violente que connaît le courant de la laïcité philosophique depuis son apparition. Cette fois-ci, pour la première fois de son existence, elle n’est plus en position conquérante. Les protagonistes de ce «courriel», Guy Haarscher et Marc Jacquemain, se réclament tous deux de la laïcité philosophique. Elle les inspire. Mais ils n’en tirent pas les mêmes conclusions. Le principe d’un débat par «courriel» est le suivant. Deux protogonistes s’opposent sur une thématique choisie en commun. Ils disposent chacun de 15 000 signes à répartir en trois «salves». Chaque salve est tirée 10 jours après réception du dernier «coup» adverse. Celui qui commence a l’avantage de choisir le terrain du débat, celui qui conclut a l’opportunité de ne plus être contredit. Le titre de ce courriel fait écho à celui du livre de Nadia Geerts, « L’école à l’épreuve du voile » (Labor, 2006).

Coût du travail

Rédaction

Le capitaliste est la synthèse de l’investisseur qui avance un capital et de l’entrepreneur qui le fait fructifier. Les investisseurs et dirigeants d’entreprises se partagent le surplus que génère la valorisation de ce capital par le travail humain. La baisse du coût du travail permet d’augmenter le profit des capitalistes. La mondialisation des échanges, la […]

Du bon usage de la discrimination

KAUFER Irène

«Miroir, mon beau miroir, de tous les êtres de la Terre, dis-moi lequel est le plus discriminé ? Le manager menacé de voir s’envoler son parachute doré ? Le gros actionnaire de la banque en déroute ? L’humain de sexe mâle craignant la fonte de ses avantages et privilèges comme facilités linguistiques au soleil de […]

Chronique d’une taxe annoncée

Caroline SAGESSER

Lors de l’élaboration du budget 2009, le gouvernement fédéral a voulu instaurer une taxe sur les billets d’avions, ainsi qu’il en existe déjà chez nos voisins, aux Pays-Bas ou en France, pour un gain escompté de 133 millions d’euros. Si cette proposition avait reçu le soutien enthousiaste d’associations de riverains de l’aéroport de Zaventem, elle […]

Décret mixité à l’école: prendre du recul

LIESENBORGHS Jacques

L’emballement de certains médias à propos du décret «mixité-inscriptions» mérite qu’on l’interroge. Qui est concerné ? Quels sont les enjeux cachés ? Pourquoi un tel «bruit» médiatique ? Petit rappel : il s’agit des nouvelles conditions d’inscription des jeunes filles et garçons préadolescents dans une école secondaire. Le souci légitime de leurs parents est que […]

La grande distribution, métaphore du capitalisme

Rédaction

Les supermarchés ont récemment fait parler d’eux, bien malgré eux. Ce n’est pas la com’ habituelle éveillant des envies d’achat. Mais des piquets de grève devant Carrefour, des conflits sociaux chez Ikea. Ajouter, jusqu’ici souterraine, préparée de longue date dans les milieux associatifs et syndicaux, une campagne qui a fixé la date de janvier 2009 […]

«La consommation est une addiction»

Rédaction

Dans ses écrits, dont Philosopher par accident (Ed. Galilée, 2004), le philosophe Bernard Stiegler analyse la condition humaine contemporaine comme soumise à une «homogénéisation mortifère» due à «l’exploitation industrielle de nos temps de conscience»: l’homme consommateur, emblème d’une «crise écologique de l’esprit».

Espagne: réussite et limites d’un processus ouvert

Rédaction

L’une des clefs de voûte du mouvement altermondialiste espagnol fut, de 2000 à 2004, sa capacité de rassembler toutes les gauches, des plus radicaux aux plus institutionnalisés. Avec comme mots-clefs : assemblée ouverte et recherche d’un consensus large.

Le Luxembourg altermondialiste

Rédaction

Des altermondialistes au pays des banques et des gros portefeuilles ? Ils ne courent certes pas les rues, mais leurs idées circulent désormais. Avec, comme pour l’Espagne, quelques alliances improbables… qui font mouche.

A quand une super-attention pour les revenus ordinaires?

Rédaction

Dans un article remarqué, The Economist a pris la défense de l’économie de marché, et du capitalisme tout court. Cela demeure la raison d’être du journal, écrit la rédaction, même dans ces temps difficiles. Même si des choix tactiques radicalement différents s’imposent par rapport à ceux d’il y a vingt ou dix ans : «In […]

Wanneer top-aandacht voor modale inkomens?

Rédaction

In een opgemerkt hoofdartikel heeft The Economist de verdediging opgenomen van de markteconomie, van ‘capitalism’ tout court. Het blijft de raison d’être van het blad, schrijft de redactie, ook in deze moeilijke tijden. Al dwingen zich nu radicaal andere tactische keuzes op dan twintig of tien jaar terug: « In short term, defending capitalism means, paradoxically, […]

Union européenne : une crise multiple

Rédaction

Le récent rejet du Traité de Lisbonne par les Irlandais englue l’Europe dans la crise. Mais de quelle crise s’agit-il exactement ? Selon l’auteur, elle est à la fois identitaire, sociétale et procédurale.

Extrême droite et extrême gauche

JAMIN Jérôme

Le radicalisme politique ou religieux est souvent considéré comme une menace pour la démocratie. En tant qu’attitude qui vise à agir sur la racine (radix), sur la cause profonde du phénomène qu’on veut modifier, le radicalisme représente un type d’action «absolu», une façon d’agir «totale» pour donner forme à un projet politique. En tant que […]

Crise du système, crise du remède

Henri GOLDMAN

Incroyable : alors que les axiomes de la doxa libérale sont démentis les uns après les autres, la droite politique s’en sort finalement mieux que la gauche. L’opinion publique semble faire plus confiance à une droite pragmatique qu’à une gauche dont il est difficile de percevoir encore la valeur ajoutée.

On a sifflé la Marseillaise

BASTIN Jean-François

Le Stade de France a connu un nouvel outrage le 14 octobre 2008 avant le match France-Tunisie : la Marseillaise a été bruyamment sifflée par «son» public. Tout est là, dans ces guillemets. C’est quoi, au juste, le public de l’équipe de France ? En quoi consiste exactement l’équipe de France, en quoi est-elle «de […]