Recherche sur le site

Recherche par numéro

Au sommaire du n°80

Sexualité, des chaînes à briser

On a oublié ce précepte soixante-huitard : tout est politique. Y compris le sexe. Mais que peut-on en déduire, à part des conduites individuelles ?

Pourtant, les débats sur le mariage ou sur la place du religieux nous parlent aussi de sexualité. Un champ à investir par les politiques publiques ?

Dans ce numéro

Révolution copernicienne ?

Rédaction

La « formule à quatre » vient peut-être un peu tard. Mais le système actuel est d’une telle complexité qu’il est de toute façon condamné au blocage. Si on se refuse à la séparation, n’a-t-on pas besoin au minimum d’une utopie directrice alternative ?

Quatre États fédérés pour plus de démocratie

Rédaction

Johan Vande Lanotte n’a pas été le premier à défendre le principe d’une « Belgique à quatre ». Elle n’est pas non plus une « idée flamande ». Dans son élaboration, l’Institut Jules Destrée, ce think tank wallon, a joué un rôle majeur.

Un foulard sur les yeux

KAUFER Irène

‘‘Mes amies, la France est en danger. Ses principes les plus sacrés prennent l’eau de toutes parts. De François Fillon Le Monde, 29/3/2013 : « La laïcité doit s’étendre à l’entreprise privée » à Jean-Luc Mélenchon Communiqué du Parti de Gauche, 20/3/2013 : « Crèche Baby Loup : la laïcité prend eau de toutes parts […]

L’alibi européen

Rédaction

C’est au nom de l’idéal européen et du sens des responsabilités que les forces politiques belges, du Nord et du Sud, de droite et de gauche, s’apprêtent à s’enfoncer dans une logique d’austérité que certains récusent par ailleurs à grands coups de déclarations. Cherchez l’erreur…

Le malaise de la gauche de gouvernement

Grégory MAUZÉ

Entré en vigueur le 1er janvier 2013, le TSCG sera bientôt voté dans les différentes assemblées que compte la Belgique en vue de sa ratification. Lourd d’implications, le vote de ce texte à haute teneur symbolique place les partis de gouvernement qui revendiquent un ancrage à gauche dans une position des plus inconfortables.

Homophobie ?

JAMIN Jérôme

Lors d’un entretien télévisuel il y a déjà quelques années, Jean-Marie Le Pen indiquait qu’il allait finir par « devoir se mettre en couple avec un étranger homosexuel juif de peau noire pour qu’on arrête de l’accuser de racisme, de xénophobie, d’antisémitisme et d’homophobie ». Ses propos visaient à dénoncer la charge de la preuve […]

L’intérêt personnel, un avenir désirable ?

Rédaction

C’est devenu un truisme : les manifestations ne font plus recette, le militantisme est en crise, le repli sur soi est devenu la règle. À gauche, on ne sait plus trop où donner de la tête. Exalter les nobles valeurs, les justes causes ? Ça ne marche plus. Qu’est-ce qui reste ? Et pourtant, l’échec du capitalisme à assurer le bonheur de l’humanité devrait ouvrir un boulevard à son dépassement. Le dernier essai de Sophie Heine explore un paradoxe apparent : et si la quête de l’intérêt personnel, comme ressort ultime de l’action humaine, n’était pas forcément « de droite » ? Son hypothèse : la gauche est condamnée à échouer si elle n’articule pas l’action collective, qui reste évidemment indispensable, sur ce ressort anthropologique indépassable. Bref, l’action collective ne serait rien d’autre que la condition nécessaire de la réalisation d’aspirations individuelles, qui doit être, affirme Sophie Heine, l’objectif du politique. Cette thèse est discutée ici par Pierre Ansay. Présentant l’essai de Sophie Heine, il le resitue dans les controverses qui opposent les « communautariens » aux « libéraux » dans la philosophie politique contemporaine. Il adresse au « libéralisme radical » de Sophie Heine la principale critique de ses adversaires progressistes : celle d’être une pensée finalement aristocratique, posant comme idéal l’individu totalement désenclavé de ses attaches dont il pourrait s’émanciper à sa libre convenance. Avec la réponse de Sophie Heine, Politique amorce une discussion à laquelle la gauche n’échappera pas si elle veut sortir de la spirale de ses échecs à répétition. Henri Goldman Sophie Heine, Pour un individualisme de gauche, Paris, JC Lattès, 2013 Sophie Heine est aussi l’auteure de Oser penser à gauche : pour un réformisme radical, Aden,2010, un essai qui a été discuté dans Politique, n°67 (novembre-décembre 2010) entre l’auteure. Contributeur régulier à la rubrique « Une œuvre » de Politique, Pierre Ansay y a présenté les principaux acteurs de la controverse entre communautariens et libéraux. Ses articles ont été rassemblés dans Nouveaux penseurs de la gauche américaine, Couleur livres, 2011. Son dernier ouvrage : Gaston Lagaffe philosophe, Couleur livres, 2013.

L’intérêt, moteur de l’engagement collectif

Rédaction

Je répondrai ici aux .éléments de critique avancés par Pierre Ansay->http://revuepolitique.be/spip.php?article2729. sur mon dernier ouvrage, en me concentrant sur les aspects du livre abordés par ce dernier. Cependant, j’encourage vivement le lecteur à consulter directement l’ouvrage pour s’en faire une idée à la fois complète et personnelle. L’un des premiers désaccords émis par Pierre Ansay […]

Jean Baubérot, la laïcité au pluriel

JACQUEMAIN Marc

Professeur émérite (et président d’honneur) de l’École Pratique des Hautes Etudes de Paris, Jean Baubérot (1941) est considéré comme le fondateur de la sociologie de la laïcité, sujet auquel il a dédié toute sa vie d’enseignant et de chercheur. Il occupa longtemps la seule chaire française sur le sujet et fut fondateur en 1995 du groupe de sociologie des religions et de la laïcité du CNRS. Il a écrit vingt-cinq ouvrages et une quantité impressionnante d’articles où il questionne, à la fois au plan historique, sociologique, mais aussi conceptuel, le récit dominant sur la laïcité française, qu’il estime contaminé par ce qu’il appelle l’« intégrisme républicain ». Il est aussi président d’honneur de l’Association pour le droit de mourir dans la dignité.

Un balai polysémique

Hugues LE PAIGE

Dans la profonde crise politicomorale que traverse la France avec l’affaire Cahuzac et ses annexes, il fallait s’attendre à des dérapages en tous genres. Le « balai » de Jean-Luc Mélenchon y figure en bonne place. On se souvient de la sortie du dirigeant du Parti de Gauche plaidant en faveur « d’un grand coup […]

Érotisme et pornographie : sortir de la confusion

Rédaction

La littérature, le cinéma, la photographie, les magazines et, plus récemment, le net diffusent et propagent diverses formes d’expression de la sexualité laissant apparaître quelques confusions entre l’érotisme et la pornographie. La frontière est floue et l’usage d’un terme pour l’autre ne fait qu’accentuer l’incertain de la différence. La frontière est-elle marquée par le champ de la domination ? Ou plutôt par les fantasmes qui se jouent des interdits de la société ? Y a-t-il des limites à l’érotisme ? Et à la pornographie ? Selon quels prescrits ?

Plaidoyer libertin d’une jeune fille (dé)rangée

Rédaction

La liberté sexuelle, c’est ce qui transpire le plus quand on s’approche des personnes prostituées ou des actrices porno et de toutes celles et ceux qui pratiquent la sexualité hors format. Cette liberté de choisir un homme, de montrer son corps, ou pas, de partager son intimité ou la manière dont on va prendre ou […]

Homosexuel(le) et musulman(e)

Rédaction

Travaillez-vous avec d’autres associations ? Saïd Prénom d’emprunt : Nous (voir encadré ci-dessous) sommes membres des coupoles LGBTQI wallonne, bruxelloise et flamande, notamment pour faire valoir la dimension interculturelle de l’orientation sexuelle. C’est un des objectifs principaux de notre association. Nous sommes également membres du Forum bruxellois des minorités et nous collaborons avec des associations […]

Reconnaître des droits sexuels

Joanne CLOTUCHE

Les détenu-e-s, les handicapé-e-s et les personnes âgées en maisons de repos ne bénéficient pas des libertés sexuelles basiques. Le droit devrait-il aujourd’hui s’en mêler ?

Vincent and K°

BASTIN Jean-François

Longtemps, les Diables rouges ont représenté une Belgique périmée, systématiquement en retard sur les évolutions politiques et surtout sociologiques du pays. Le phénomène a persisté pendant quatre décennies, du milieu des années 50 au milieu des années 90 J.-F. Bastin, Les Gueux du stade, Ed. Labor, 1998, pp. 14-18 et 46-49. L’équipe nationale de football […]

Salaire vital : pour un nouveau paradigme

Rédaction

À travers la question des salaires dans l’industrie de l’habillement, une réflexion vers un nécessaire changement de paradigme pour faire valoir les droits de l’homme au travail dans une industrie mondialisée soumise aux marchands. À la tribune d’Éconosphères et en prélude à une campagne sur le salaire vital.

Simplifier le fédéralisme belge ?

Rédaction

Bien sûr, le système fédéral belge, et singulièrement son volet bruxellois, n’est pas un modèle de clarté. Mais sa complexité n’est que le reflet du réel. Le politiologue de l’ULB avertit : gare aux simplismes.

Le « Centre » : 20 ans, puis le brouillard

Henri GOLDMAN

Le « Centre », dans le milieu des associations concernées, c’est, in extenso, le « Centre pour l’égalité des chances et la lutte contre le racisme ». (En néerlandais : « Centrum voor gelijkheid van kansen en racismebestrijding ».) Un nom kilométrique, régulièrement raccourci ou massacré. Dans la maison, on rêvait depuis longtemps d’en changer, ou au minimum de le doubler d’un nom-logo accrocheur qui serait mémorisable aussi bien en française qu’en néerlandais, genre Child Focus ou 11.11.11. Mais on attendait pour passer à l’acte la réforme radicale qui se pointait à l’horizon : pour le « Centre », en 2013, tout allait changer…

Sanctions administratives communales : l’engrenage

Edgar SZOC

Depuis 1999, les communes ont la possibilité d’imposer des sanctions administratives (SAC) lors de la commission d’une série d’infractions dites mixtes (qui sont donc passibles de sanctions à la fois pénales et administratives). La liste, surprenante, de ces infractions s’était allongée au fil du temps pour inclure la commission de faits aussi divers que les […]

Pour une « autre science » capable de cultiver des savoirs pertinents

Rédaction

On a assez reproché aux académiques d’occuper une tour d’ivoire. Ils sont en train d’en être déchu, à toute allure, et dure est la chute. Rattrapées par une mise au pas de tout ce qui n’est pas directement rentable et compétitif, les enceintes prestigieuses de l’université font aujourd’hui l’amère expérience de ce à quoi la majorité d’entre nous sont exposés : précarisation massive des statuts, évaluations constantes des moindres faits et gestes, financements de plus en plus restreints et conditionnés, obligations sans cesse croissantes de productivité. Bienvenue dans le monde du marché. Isabelle Stengers, philosophe des sciences, voit venir le coup depuis un petit temps déjà. Elle fournit des armes conceptuelles qui tout à la fois permettent de comprendre ce qui nous arrive et d’apprendre à y résister. Politique l’a rencontrée pour débattre de ces questions.

Flexisécurité

Mateo ALALUF

Flexisécurité : combinaison de flexibilité pour les employeurs (facilité de licenciement), de sécurité pour les salariés (montant élevé des indemnités de chômage) et de politiques actives de l’emploi, la flexisécurité est assimilée au modèle danois. À première vue, hors le mot érigé en modèle, rien de neuf dans la flexisécurité. N’est-ce pas la sécurité des […]

Sexualité, des chaînes à briser (présentation)

Rédaction

Il y a quelques années, un article de la revue Histoire titrait outrageusement « Le Moyen-Âge s’est fini en 1960 ». L’idée de l’auteur est que la fin du Moyen-Âge correspond au moment où nos sociétés ont commencé à se libérer des principes de l’Église. Pourtant, nombre d’entre nous ont appris qu’il s’est fini en […]

« La révolution sexuelle n’a pas changé le désir des hommes »

Rédaction

Les années 70 ont connu une profonde révolution des moeurs. La plus importante est la révolution sexuelle dont les femmes ont fait un slogan célèbre : « Notre corps nous appartient ». Et les hommes ? Cet article est un entretien avec deux hommes, Garry et Frédéric (noms d’emprunt). Le premier a connu les débats et mouvements qui ont suivi mai 68, le second est né dans les années 70. Tous deux sont universitaires et suivent des parcours qui correspondent à des engagements personnels: Garry en devenant thérapeute, Frédéric en faisant de la politique. Tous deux sont traversés par la philosophie et les thèses engagées dans les changements sociaux et économiques. Avec spontanéité, ils se sont soumis à l’exercice d’une expression intime.

Marché transatlantique : le bal des laquais

Rédaction

Le 13 février 2013, la Commission européenne et le gouvernement américain ont officialisé l’existence de négociations visant à créer une zone de « libre-échange » entre l’Union européenne et les États-Unis. Une déclaration reprise avec beaucoup d’enthousiasme par la presse belge, les journalistes évoquant une initiative politique novatrice et bienvenue, capable de nous sortir de la crise en offrant de nouveaux débouchés aux entreprises, générant de l’emploi et des richesses nouvelles. Pourtant, il y a loin de la coupe aux lèvres. Et l’enthousiasme médiatique pour un futur marché transatlantique tient davantage de l’exercice de propagande que d’un réel travail journalistique, tant manque l’examen critique des sources officielles.

Vive la New B.

Henri GOLDMAN

C’est officiel : une nouvelle banque verra le jour. Son nom : la New B. Pourquoi ? Parce que « l’appauvrissement du paysage bancaire constitue un véritable problème de société et est une des sources des déconvenues majeures que nous connaissons aujourd’hui » www.newb.coop/fr. Qui l’affirme ? La plupart des grosses ONG progressistes du pays […]