Recherche sur le site

Politique Le fil Les faits sont têtus
Les faits sont têtus

Du fact checking, de l’analyse et de la critique du discours médiatique et politique…

Où sont passés les chômeurs ?

Yves MARTENS

L’Onem claironne que, pour la première fois depuis 1981, le nombre de chômeurs complets indemnisés est passé sous la barre symbolique des 500.000 allocataires. On suppose spontanément que cela est dû au retour à l’emploi et/ou à l’exclusion. Mais est-ce si simple ?

Les faits sont têtus 24-03-2018

Chômage : comprendre les différences entre régions pour les sanctions

Yves MARTENS

Le 12 janvier, L’Echo titre « Les sanctions contre les chômeurs ont diminué depuis la régionalisation ». Il se base sur des données encore confidentielles. La fuite ayant profité au quotidien économique a donné lieu à un article offrant uniquement la parole aux patrons. Nous avons mis la main sur le rapport complet qui permet d’éclairer plus finement la situation.

Les faits sont têtus 17-01-2018

Forem : la culture de la sanction

Yves MARTENS

Depuis 2016, le Forem a la charge des politiques de contrôle des demandeurs d’emploi wallons. Pour ce premier exercice, l’office wallon avait frappé bien plus fort que son homologue flamand. Ce n’était pourtant qu’un début, la machine à exclure, comme nous l’avions annoncé, allait mécaniquement s’emballer. Les premiers chiffres de 2017 confirment nos prévisions.

Les faits sont têtus 15-09-2017

Rentrée en fanfare pour l’éditocratie antisyndicale

Grégory MAUZÉ

L’annonce par la CGSP Cheminot d’une grève à la SNCB prévue pour le 10 octobre a un suscité un tir groupé de deux des principaux titres de presse quotidienne. Une démonstration de plus, s’il en fallait, du remarquable unanimisme médiatique qui prévaut lorsqu’il en va des questions socioéconomiques.

Les faits sont têtus 2-09-2017

Le mythe des deux France

Grégory MAUZÉ

Le duel du second tour de l’élection présidentielle française a été présenté comme le dernier clou dans le cercueil d’un clivage gauche droite dépassé, auquel aurait succédé l’opposition entre société ouverte et fermée. Une analyse réductrice teintée d’idéologie, qui n’est pas dépourvue d’arrière-pensées politiques.

Les faits sont têtus 12-05-2017