Recherche sur le site

Recherche par numéro

Au sommaire du n°

Pour une gauche médicale

Dans les jeunes générations qui s’ouvraient à la conscience politique à la veille de mai 68, deux espèces cohabitaient. A côté d’une nouvelle gauche purement politique, des gauches plus spécialisées aspiraient à révolutionner leur domaine d’activité conformément à un projet général de transformation. Ces mouvements affectèrent de nombreuses professions à fort contenu idéologique : les avocats, les journalistes, les architectes, les artistes…

Et les médecins, dont la profession a connu dans doute la plus radicale remise en cause. C’est dans ce sens que nous parlons de « gauche médicale« .
Dans ce dossier, y sont racontés ses engagements : ceux d’hier, d’aujourd’hui, peut-être de demain.


Également dans ce numéro :
Crime contre la civilisation, le trimestre d’Henri GOLDMAN
CONVERSATION –  L’historien, complice ou critique ?, Shlomo SAND et Pieter LAGROU
GAUCHE – Portugal : une expérience inédite, José-Manuel NOBRE-CORREIA
ENSEIGNEMENT – Le « Pacte d’excellence », Nadine PLATEAU (commentaires : Jacques Liensenborghs)
– six chroniques, avec Mateo ALALUF (chronique sociale), Delphine CHABBERT (chronique de l’intime) Jérôme JAMIN (chronique américaine), Rabab KHAIRY (chronique métissée), Hugues LE PAIGE (chronique image) et Jean-Claude SALEMI (chronique dessinée)


« Pour une gauche médicale : médecine réparatrice ou émancipatrice ? », n°101, septembre 2017, 130 pages, 12€.

Disponible sur commande : info@revuepolitique.be.

Peut-on sortir du capitalisme ?

Depuis qu’il existe, le capitalisme a alimenté l’espoir qu’il était possible d’en sortir. Essai réussi pour la première fois en Russie lors de la Révolution d’octobre 1917. La Chine suivra en 1949. À peine sortis (à l’échelle de l’histoire longue) du capitalisme, la Russie et la Chine y sont depuis allègrement retournés, et avec quelle brutalité. On cherchera vainement ailleurs une expérience de ce type qui n’ait pas échoué d’une manière ou d’une autre.
Et pourtant, même si aucune « sortie du capitalisme » ne semble à l’ordre du jour, du moins dans nos contrées, sa perspective reste une boussole et trace un chemin.
C’est peu, mais c’est indispensable. Car au moins une chose est claire : le capitalisme conduit l’humanité et la planète à leur perte. Il ne saurait jamais être question de s’en accommoder.


Également dans ce numéro :
Naufrages, le trimestre d’Henri GOLDMAN
ZOOM ARRIÈRE –  La revue comme rendez-vous, Hugues LE PAIGE
IDÉES – Emmanuel Todd ou l’âme des peuples, Dimitri COUTIEZ et Marc JACQUEMAIN
HISTOIRE – La « Commission Dutroux », 20 ans après, Jean-François BASTIN
– six chroniques, avec Mateo ALALUF (chronique sociale), Delphine CHABBERT (chronique de l’intime) Jérôme JAMIN (chronique américaine), Rabab KHAIRY (chronique métissée), Hugues LE PAIGE (chronique image) et Jean-Claude SALEMI (chronique dessinée)


« Peut-on sortir du capitalisme ? », n°100, mai 2017, 130 pages, 12€.

Disponible sur commande : info@revuepolitique.be.

France : cette république que nous avons tant aimée…

Pour la majorité des Belges, ceux qui parlent néerlandais, Paris n’est qu’une capitale étrangère parmi d’autres. Ceux-là se sentent désormais plus en phase avec ce qui se passe à Londres, Amsterdam ou Berlin, de plain pied avec la culture anglo-saxonne qui est en passe d’unifier la planète.

Mais pour nous, francophones de Belgique, c’est tout autre chose. Dans notre monde intellectuel et culturel, beaucoup se sont longtemps dits « belges de naissance mais français de cœur ». Et, de Liège à Virton, la liesse populaire célèbre toujours le 14 juillet tandis que le 21 juillet n’est qu’un jour de congé sans signification particulière.

Ce double numéro spécial (160 pages !) de Politique tentera de cerner ce sentiment particulier d’amoureux déçu – et souvent déçu parce qu’amoureux – que tant de francophones de Belgique entretiennent avec leur grande voisine, à travers ces 30 contributions qui parlent de la France sous de multiples angles et avec de multiples styles. Elles nous diront quelque chose d’inédit de la France, puisque les auteur-e-s en sont des familiers tout en lui étant extérieur-e-s. Elles nous diront aussi quelque chose de la Belgique qui s’y dessinera en creux ou par contraste.

La loge sans les fantasmes

Malgré tout ce qui se publie, la franc-maçonnerie reste une institution mystérieuse. C’est la rançon du secret qui, dans une société avide de transparence, ne peut qu’alimenter des spéculations dans tous les sens. On fait le pari qu’il est pourtant possible d’en parler « sans les fantasmes », sans procès d’intention ni complaisance.

En librairies de novembre 2016 à fin janvier 2017.

L’utopie au XXIe siècle

Il y a cinq siècles, « Utopia », l’ouvrage de Thomas More, inaugurait une interrogation : comment inventer une société humaine plus heureuse.

Mais aujourd’hui ? Penser l’alternative au XXIe siècle peut-il se passer de toute Utopie ? Et si l’Utopie n’était qu’une manière radicale d’interroger le présent ?

Le retour du journalisme

Depuis bientôt 30 ans, l’information a bien changé. Les nouvelles technologies et Internet jouent un rôle central. Ainsi que le « modèle économique » des médias et la logique concurrentielle qu’il impose.

Paradoxes migratoires

Été 2015 : une nouvelle crise migratoire atteint l’Europe de plein fouet. Des vagues de migrants fuyant une guerre meurtrière se fracassent sur un continent pris au dépourvu.

Une vraie politique migratoire européenne ? On la cherche. Peut-il y avoir des réponses simples à des problèmes complexes ? On se pose la question dans ce numéro (94) de Politique, mars-avril 2016.

Des complots partout !?

Comment y comprendre quelque chose dans ce monde de plus en plus complexe et désespérant ? Ce serait tellement simple s’il y avait quelque part une force occulte qui tirait les ficelles et brouillait les pistes…

Cette simplicité est le principal atout des théories du complot qui connaissent une nouvelle jeunesse à l’âge d’Internet.

Voyage en alternative

Comment passer de cette société – injuste et inégalitaire – à une autre, plus conforme à nos rêves ? Peut-être peut-on déjà commencer à transformer son quotidien pour en faire un levier du changement social. En tenant les deux bouts du local et du global. Voyage à travers quelques expériences alternatives dans le numéro 92 de POLITIQUE, novembre décembre 2015.

Climat – La gauche au pied du mur

Après Copenhague et Varsovie, le prochain sommet sur le climat se déroulera à Paris en décembre 2015. Les avertissements des scientifiques seront-ils enfin entendus ? La gauche tournera-t-elle le dos au productivisme qui conduit la planète à la catastrophe ? Réponse dans le numéro 91 de POLITIQUE, septembre-octobre 2015.

Vive la transition ?! Changer la société sans prendre le pouvoir

Depuis 2006, près de 2000 « initiatives de transition » ont été lancées dans une cinquantaine de pays. Elles initient des « changements par en bas » en matière économique, énergétique, démocratique…

Comment appréhender un tel mouvement qui renverse la démarche politique traditionnelle orientée vers la prise du pouvoir ?

Mouvements sociaux. Un modèle belge ?

2014, année de contestation sociale en Belgique. Artistes, agriculteurs, chômeurs, féministes, minorités sexuelles, travailleurs syndiqués ou étudiants se sont mobilisés de différentes manières. Comme dans d’autres pays en Europe ? Oui… et non. Car il semble bien qu’il existe une manière belge de se faire entendre.

Nouvelles figures du racisme et de l’antiracisme

L’irruption de la « question de l’islam » au cœur des angoisses collectives indique que, 70 ans après la Seconde Guerre mondiale, l’Europe n’est toujours pas quitte de ses vieux démons.

Manifestement, dans ses diverses déclinaisons, le racisme connaît une nouvelle jeunesse. Et de nouveaux antidotes. À lire dans le numéro 88 de POLITIQUE, janvier-février 2014.

Ecolo, remonter la pente

Aux élections du 25 mai, Écolo s’est ramassé, en perdant la moitié de ses voix, de ses élus et de ses moyens. Un échec qui a déclenché un large processus d’introspection dont les Verts ont le secret. Cette discussion doit-elle se dérouler en vase clos, entre écologistes encarté-e-s ? Nous ne le pensons pas.

Drogues. Impasses de la prohibition

En Belgique et ailleurs, les politiques publiques en matière de drogues font la part belle à la prohibition et à la répression… sans aucun résultat positif. Et si on changeait radicalement la perspective ? On secouera le cocotier dans le numéro 86 de POLITIQUE, septembre-octobre 2014.

Europe le naufrage. Une espérance à renflouer

Le soir du 25 mai, on ne s’attardera pas sur les résultats du scrutin européen. L’Europe, c’est si loin et le sentiment prévaut qu’on ne peut de toute façon rien y faire. Cette Europe reste pourtant notre horizon, pour le meilleur et le pire, car vu de Belgique le repli national n’est pas une option. Peut-on encore sauver l’espérance européenne du naufrage ?

La réforme inachevée

Sixième réforme de l’État, pas la dernière… Tous les contentieux ne sont pas réglés tandis que régions et communautés continuent à se marcher sur les pieds.

Bref, les « problèmes communautaires » ne sont pas des « faux problèmes » puisqu’ils continuent à nous « pourrir la vie », comme on le verra dans le numéro 84 (mars-avril 2014).

Le purgatoire de l’égalité

Mise sous pression depuis 30 ans, la « gauche de gouvernement » a dû parer au plus pressé : lutter contre l’extrême pauvreté, au risque de laisser filer les inégalités.

Mais aujourd’hui, la coupe est pleine. Les critiques qui montent de la société ainsi que dans le champ intellectuel sortiront-elles des effets politiques ? À lire dans le numéro 83 de Politique, janvier-février 2014.

La Belgique en guerre

La Belgique en guerre ? Vous n’aviez rien remarqué ? Normal. D’abord les théâtres d’opération sont loin. Ensuite, le service militaire n’existe plus. Enfin, la Belgique n’est pas une puissance militaire. Mais il y a tant de façons de faire la guerre. Et tant de mobiles, plus ou moins hypocrites.

On en parle dans le numéro 82 de Politique, novembre-décembre 2013.

Le retour de la gauche radicale

Même groupusculaire, la « gauche radicale » n’avait jamais vraiment disparu. Mais le vent tourne et il semble que, cette fois-ci, son heure a sonné. Aux dernières élections, ce fut plus qu’un frémissement…

Puisque la gauche gestionnaire déçoit, une autre gauche peut-elle prendre le relais, ou est-ce l’échec assuré ?

Sexualité, des chaînes à briser

On a oublié ce précepte soixante-huitard : tout est politique. Y compris le sexe. Mais que peut-on en déduire, à part des conduites individuelles ?

Pourtant, les débats sur le mariage ou sur la place du religieux nous parlent aussi de sexualité. Un champ à investir par les politiques publiques ?

Impasses de la démocratie

« Le pire des régimes à l’exception de tous les autres » ? Sans doute, mais ça n’excuse plus rien : nos systèmes démocratiques accumulent désormais tant de tares et de vices qu’ils nourrissent massivement la désaffection et le désenchantement.

Un état des lieux, mais aussi des pistes pour guérir la patiente dans ce numéro (n°79, mars-avril 2013).

Fonction publique, se moderniser sans se perdre

Mal aimée et incomprise du grand public, vilipendée parfois pour son immobilisme par les pouvoirs politiques, enviée, surtout en période de crise, pour sa sécurité d’emploi, moquée avec talent par Courteline pour ses nombreux travers ; la Fonction publique suscite peu l’empathie.

Si les services publics, outils au service de l’État-providence, comptent plus d’un défenseur, ceux qui en assurent au quotidien la continuité sont nettement moins appréciés.

Les prisons au bout du rouleau

Surpopulation, grèves, insalubrité : les prisons belges ne cessent de faire l’actualité. Derrière ces maux, quelle place pour la réhabilitation, la réparation, la réinsertion ?

Pour dépasser les préjugés, l’incompréhension, la méconnaissance, Politique s’interroge, dans son numéro 77 de novembre-décembre, sur l’image que les prisons renvoient de notre société.

Les CPAS, emplâtres du contrat social

Lors des élections communales d’octobre 2012, il devrait être aussi question de l’aide sociale prise en charge par les CPAS, qui dépendent des communes.

Ceux-ci sont submergés. Le nombre d’usagers augmente, les moyens ne suivent pas, l’austérité menace. Les grands débats électoraux ignorent ces enjeux. Raison pour laquelle nous avons choisi d’en parler.

Les nouveaux habits du populisme

« Populisme » : une catégorie politique mal définie, et donc mise à toutes les sauces. Seule constante : traiter quelqu’un de populiste n’est pas lui faire un compliment.

Mais depuis quelques années, il semble que le « populisme » change de bord. Au point que certains plaident pour un « populisme de gauche ».

Paradis fiscal, le modèle belge

Trop technique, la fiscalité ? C’est sans doute la raison pour laquelle, à gauche, on en débat peu. Trop peu.

Dans ce numéro de POLITIQUE, nous tentons de décoder les singularités du système belge et de comprendre les nouveaux projets gouvernementaux. Nous proposons aussi quelques balises d’un agenda progressiste en matière fiscale.

Editer en français en Belgique

En Belgique francophone, la majorité des livres vendus en librairies sont édités en France. Rude concurrence pour les éditeurs belges. Quelles stratégies mettent-ils en place pour s’en sortir ? Le marché de « niche » est-il la seule voie de salut ? Existe-t-il un modèle économique propre au secteur ?

Ecole, tout repenser

Forest, Liège, Evere, Gouvy… Les projets d’écoles nouvelles se bousculent. Des îlots pacifiés dans un océan déchaîné ?

Car il faut tout repenser. Oui mais comment ? Pour quoi ? Pour qui ? Avec qui ? Quelles priorités ?

Le grand marché transatlantique

C’est dans l’air du temps. Aujourd’hui, les politiques sociales sont proscrites, les salaires soumis aux normes de compétitivité internationale et les États endettés priés de mettre en œuvre des plans d’austérité sous peine d’importantes sanctions financières. Ces événements s’inscrivent dans un cadre plus large : la mise en place de règles et d’institutions transnationales de plus en plus favorables aux multinationales et aux acteurs financiers.

En toute discrétion et en dehors de tout débat démocratique, le marché transatlantique s’inscrit dans cette perspective. D’où l’importance de mettre en lumière l’existence de ce projet et d’en dessiner les contours.

Les musées au musée ?

Conservation du patrimoine, éducation populaire, recherche scientifique, les missions du Musée se sont élargies au fil du temps. Doivent-elles également s’étendre au développement économique et touristique ?

Ce débat fait rage dans le milieu feutré des institutions scientifiques. Dans ce numéro (mai-juin 2011), POLITIQUE l’a mis sur la place publique.

Marshall en Wallonie

L’injection par milliards d’argent public dans le secteur privé est un des derniers champs d’intervention économique concédés aux pouvoirs publics. Baptisé Plan Marshall en Wallonie, il en est à sa deuxième édition.

Dans ce dossier (n°69 de mars-avril 2011), nous nous livrerons à une tentative d’ »audit » critique.

Une jeunesse en rade

2010. L’année internationale de lutte contre la pauvreté s’est achevée.

L’image des « pauvres » s’est-elle modifiée ? En contraste avec l’imagerie d’Epinal du clochard avec son litron, il y a parmi eux de plus en plus de femmes, d’étrangers… et de jeunes.

Cette jeunesse déclassée est au centre de ce numéro de Politique.

Temps de travail, temps de vie

Depuis sa naissance, le mouvement d’émancipation des travailleurs s’est fixé des objectifs divers : un meilleur salaire et de meilleures conditions de travail, mais aussi plus de temps libre. Or, la « réduction du temps de travail », ininterrompue jusqu’alors, est en panne depuis quelques décennies.

Crise économique + crise écologique = deux bonnes raisons de relancer le débat.

Laïcité, neutralité, islam

Des trois clivages qui structurent la Belgique – le clivage Flamands/francophones, le clivage socio-économique et le clivage philosophique -, le troisième semblait en déclin, notamment à cause du recul massif de la pratique religieuse.

L’émergence d’un islam vigoureux chez les enfants d’immigrés rebat les cartes. Jusqu’à quel point ?

Le Congo dans nos têtes

Cette année, le Congo fête ses cinquante ans d’indépendance. Pour l’occasion, Politique a fait le point sur l’image du « Congolais » véhiculée dans notre pays.

Bougez !?

« Ma mobilité, c’est ma liberté ». Autrement dit : « Bougez ! ». L’idéologie dominante continue à faire des ravages en ce début de XXIe siècle, aussi bien sur les routes que dans les entreprises.

La mobilité est-elle vraiment la clé du bonheur, ou plutôt une nouvelle cause de souffrances et d’inégalités ?

Féminisme et multiculturalité

Le féminisme est un pur produit des sociétés développées. Comment est-il transposé dans les pays pauvres ? Et, surtout, comment est-il vécu par les femmes d’ici qui sont issues de l’immigration ?

Le mouvement des femmes ne doit-il pas se remettre en question pour leur faire une place ? Comment combiner le combat féministe avec l’enjeu interculturel ?

En février 2010, le numéro 63 de POLITIQUE se posera toutes ces questions.

Ce numéro est épuisé.

PS, un parti populaire en Wallonie

La plus grosse surprise des élections du 7 juin 2009 fut la bonne tenue du Parti socialiste, dont le recul annoncé fut beaucoup moins important que prévu. Malgré Van Cau, malgré Lizin…

En dépit de tout,le PS conserve un ancrage populaire que ses adversaires expliquent par le clientélisme. Nous avons tenté de faire la part des choses.

L’intrusion technologique

Des puces électroniques dans les cartables, des caméras de surveillance partout, de l’espionnage diffus via Internet… Mises en accusation, les nouvelles technologies ont bon dos. Les droits de l’homme se portaient-ils mieux dans le bon vieux temps ? Nous avons tenté d’éclaircir les choses.

Enseignement, équation insoluble ?

En 2008-2009, les médias se sont emballés pour décrire tous les épisodes du feuilleton « Mixité » et « Inscriptions ». Démarquons-nous de cette démarche passionnelle et posons un regard lucide sur les enjeux de l’école d’aujourd’hui.

Pour arrêter le scandale de l’échec scolaire, dont les jeunes des milieux populaires sont les premières victimes, tous les acteurs de l’école (politiques, syndicats, enseignants, parents d’élèves) ont des révisions déchirantes à opérer. Car l’actuel gâchis humain et financier est intolérable.

Combattre le terrorisme ?

Depuis le 11 septembre 2001, la démocratie apprend à vivre avec le terrorisme. Des lois spéciales sont votées dans ce but. Et parfois elles dérapent.

Légitime défense ou paranoïa sécuritaire ? Un peu des deux sans doute.

Publicité, la grande lessive

La publicité, à l’origine, c’est « rendre public ». Mais avec la pub, nous sommes ni plus ni moins en présence de propagande commerciale. Et la propagande admet difficilement la contradiction.

Comment la pub influence notre libre-arbitre et à qui appartient l’espace public aujourd’hui ?

Economie supermarché

Ah, l’économie… Plus personne n’ose désormais en douter : c’est elle qui gouverne le monde. Mais comment, de quelle manière ? On finit par s’y perdre. Essayons donc d’être concrets.

Parlons d’économie à partir d’un secteur que nous connaissons tous : la grande distribution, dont les impacts sociaux et culturels sont importants.

La diversité, une idée à la mode

Vers un monde consensuel sans discriminations ?

Le concept a le vent en poupe. Nouveau mot d’ordre des directeurs de ressources humaines, il a fait une entrée fracassante dans la législation. Di-ver-si-té ! Mais au fond, d’où vient-il, que signifie-t-il et puis aussi, au dépens de quoi (l’égalité ?) s’est-il imposé ?

L’aménagement du territoire, de la théorie à la pratique

La manière d’aménager le sol détermine profondément les modes de vie. Après des années d’euphorie automobile et de gaspillage de l’espace, le discours s’est inversé. Mais la pratique ne suit pas toujours. Ce dossier tente de décoder un domaine trop peu considéré de l’action publique.

Traces de Mai 68 en Belgique

1968-2008 : quarante ans plus tard, on n’est toujours pas quitte de Mai 68, puisqu’un président français nous exhorte à tourner la page…

Dans l’histoire contemporaine, Mai 68 fut un moment charnière. ce fut aussi le cas en Belgique. Dans ce dossier, nous examinons les traces de l’événement encore à l’œuvre aujourd’hui.

Les nouveaux défis énergétiques

Le prix du baril de pétrole fluctue au gré des spéculations financières, le lobby nucléaire fait un retour en force, les inégalités sociales dans l’utilisation de l’énergie se renforcent. De quoi relancer un débat de société essentiel en ce début du XXIe siècle.

Ce numéro est épuisé.

La Belgique et ses cultes

En 1831, la Belgique a inscrit dans sa constitution le principe du financement public des cultes. Ce principe a organisé pendant près de deux siècles la cohabitation entre l’État et l’église catholique, titulaire d’un monopole spirituel de fait. Puis la laïcité s’est affirmée comme (disent certains) une contre-église. L’islam a fait irruption, ainsi que de nouvelles formes de christianisme. Un modèle conçu sur mesure pour une religion unique peut-il encadrer un paysage où cohabitent désormais sécularisation massive et diversification de l’offre religieuse ?

Formation des adultes, contrainte ou émancipation ?

La formation tout au long de la vie reste, pour l’heure, une véritable mystification, qui participe à la justification du chômage massif, de la précarité et de l’individualisation croissante des relations de travail et maintenant l’inévitable recours à la main-d’œuvre étrangère.

A contrario, peut-on penser que la formation tout au long de la vie s’impose à tous indépendamment des mutations économiques ? En tant que tel, cet impératif éducatif ne serait ni de gauche, ni de droite. Tels sont les termes du débat proposé dans ce dossier.

La gauche peut-elle encore changer la société ?

La gauche est-elle encore porteuse d’un projet ? A-t-elle encore les moyens de son ambition ? La gauche peut-elle encore changer la société ?

Pour les 10 ans de Politique, cette dernière question a été transmise à 51 auteurs, dont nous avons publié les réponses.

Le retour des Bruxellois

Entre autres caractéristiques, la Belgique a aussi celle-ci : contrairement à ce qui se passe dans beaucoup de pays, son personnel politique dirigeant n’habite pas dans la capitale. Faute d’avoir les moyens d’être un acteur, Bruxelles est surtout un enjeu.

Qu’en pensent les Bruxellois ? Certains d’entre eux ne veulent plus jouer les supplétifs des deux communautés. Une chance pour le fédéralisme belge, ou une manifestation de repli sur soi ?

Nuisances aériennes, effet « nimby » ou problème de société ?

La saga des nuisances aériennes n’en finit pas d’empoisonner le climat politique. A l’exaspération des uns (les survolés) répond l’agacement des autres qui ne comprennent pas comment cette péripétie peut à ce point paralyser l’action publique.

Péripétie ? Les clivages qu’elle révèle préfigurent peut-être le nouveau paysage des luttes sociales du XXIe siècle.

L’injonction du politique à l’histoire

Partout en Europe, l’histoire est devenue une question politique. En Belgique, la question s’est cristallisée autour de la pénalisation des négationnismes. La question est-elle pertinente ? Le politique doit-elle légiférer dans des questions d’histoire, ou faut-il « laisser l’histoire aux historiens » ?

Le précariat, entre contrainte et liberté

Chômeurs, migrants, illégaux, temps-partiels, étudiants jobistes… Les rangs des précaires, souvent entre 18 et 35 ans, ne cessent de grossir. A l’ombre des structures traditionnelles, ils inventent de nouvelles formes de luttes et critiquent le travail en tant que valeur. Alors : hors du travail point de salut ?

Proximité et démocratie

Il y tout juste six ans, notre THEME (« Elections communales, test national », n°17, juillet 2000),montrait les liens existant entre vie politique locale et enjeux nationaux par la photographie de situations dans quelques villes phares du royaume. Cette fois, notre approche s’est axée sur la notion de proximité traité au travers de trois grandes thématiques : le politique, l’économique et le social.

Solidarités Nord-Sud, pour en finir avec le paternalisme

On en parle surtout lors d’une grande récolte de fonds annuelle. Elle a désormais sa place dans les gouvernements. Entre la charité et le réalisme politique, la planète de la « Coopération au développement » ne cesse de tourner, amassant de plus en plus d’acteurs autour d’une idée simple : la solidarité entre les peuples du Nord et du Sud. Voici, dans ce dossier, une série d’hypothèses sur son devenir.

Belgique, la meilleure médecine du monde ?

Quand on parle de soins de santé au niveau international, le système belge est souvent montré en exemple. Pourtant, tout n’y est pas rose. D’énormes enjeux économiques brouillent les cartes et parasitent des orientations politiques pas toujours claires. Pour autant, peut-on faire plus et mieux ?

Ce dossier explore les mythes et les réalités de notre système de santé.

Une gauche chrétienne malgré Benoît XVI

Ils sont de gauche. Ils se disent chrétiens. En quoi leur manière d’être de gauche les distingue-t-elle des autres ? En quoi cette manière est-elle chrétienne ?

Le phénomène est une spécialité belge puisque, dans ce pays, le mouvement ouvrier et les « chapelles » intellectuelles où s’élaborent les idées de gauche sont doubles. Et qu’une des deux branches est labellisée « chrétienne », à l’étonnement de tous nos voisins.

15 ans de dépénalisation de l’avortement

Le Thème « Notre ventre nous appartient ! » La loi de dépénalisation de l’avortement a 15 ans | Le Point « Le dernier pays de l’Est… » | En débat : Feu sur les « mariages arrangés » !

Dans ce numéro

Chômage : comprendre les différences entre régions pour les sanctions

Yves MARTENS

Le 12 janvier, L’Echo titre « Les sanctions contre les chômeurs ont diminué depuis la régionalisation ». Il se base sur des données encore confidentielles. La fuite ayant profité au quotidien économique a donné lieu à un article offrant uniquement la parole aux patrons. Nous avons mis la main sur le rapport complet qui permet d’éclairer plus finement la situation.

Catalogne : un tour pour rien ?

Henri GOLDMAN

Issu des élections régionales du 21 décembre 2017, le nouveau parlement catalan sera installé le 17 janvier 2018, dans des conditions telles qu’aucune sortie ne semble se dégager à la crise politique profonde que traversent la Catalogne et, au-delà, l’édifice constitutionnel espagnol. Ces élections n’auraient-elles finalement servi à rien ?

Les référendums en Europe : outil de participation citoyenne ou accessoire carnavalesque ?

Vaïa DEMERTZIS et John PITSEYS

Divers référendums portant sur l’assentiment des politiques ou des institutions européennes se sont tenus ces quinze dernières années dans des États membres de l’Union européenne. Leurs sujets ont varié et, parfois, leurs réponses ont divisé les opinions publiques nationales, voire les ont opposées entre elles. Leur degré de prise en compte pose par ailleurs une série de questions importantes, qui interrogent elles-mêmes les critères de légitimité des pratiques démocratiques européennes et nationales.

Quand la Communauté française contourne les règles de la Communauté française

Caroline VAN WYNSBERGHE

Des parlementaires proposent d’ajuster le calendrier scolaire de la Communauté française pour le faire coïncider avec celui de la Flandre. Une idée simple, mais est-elle sans conséquence ?

Réforme de l’impôt des sociétés : la face cachée de l’iceberg

Gilles T'SERSTEVENS

Dévoilée en juillet 2017 au moment de « l’Accord d’été », la réforme de l’impôt des sociétés (Isoc), qualifiée d’historique par le gouvernement Michel, fait depuis lors l’objet de nombreuses critiques tant de la Commission européenne que par de cour des comptes en Belgique. Alors que le gouvernement va, plus que probablement, « passer en force » devant le parlement les jours prochains, tentatives d’éclaircissement…

Cohabitation : sous le même toit mais pas ensemble

Yves MARTENS

La jurisprudence récente condamne les pratiques de l’ONEm en matière d’estimation de la catégorie familiale (isolée ou cohabitante). Une bonne nouvelle pour la défense des sans-emploi, mais la revendication de suppression du statut cohabitant garde tout son sens.

Jérusalem : derrière le symbole

Henri GOLDMAN

Décembre 2017. Les États-Unis décident de reconnaître Jérusalem comme capitale d’Israël et d’y déplacer leur ambassade. Décision d’autant plus symbolique que ce déménagement n’interviendrait pas avant deux ans. Alors, pourquoi de telles réactions ?

Molenbeek au-delà des fantasmes

Erdem RESNE

Dans un ouvrage alliant ses partis pris politiques à une profonde sincérité, Sarah Turine (échevine de la Jeunesse et de la Cohésion sociale, Ecolo) présente sa commune, Molenbeek, à travers le prisme de son expérience d’élue locale. Contrairement à ce que l’actualité récente autour de ce petit bout de territoire bruxellois pourrait laisser croire, le livre est tout sauf un énième opus brûlant sur le radicalisme violent.

Ni Bouteldja ni Mélenchon, ou le choix cornélien de l’immigration post-coloniale

Hamza BELAKBIR

En France, deux personnes incarnent très bien, dans leur discours la difficile combinaison entre préoccupations sociales et prises en compte des réalités des personnes racisées. Alors que l’actualité européenne ne cesse de mettre en tension ces combats, Houria Bouteldja et Jean-Luc Mélenchon se positionnent étonnamment sur ces sujets.

(Im)mobilité et création artistique

Pierre ANSAY

L’art ouvre des voies et magnifie des lieux, autant des vallées de larmes que des instants de bonheur fragile, des jours sans déclins, des aubes arrachées aux locomotives et aux automobiles et s’annonce ainsi, dans ces (im)mobilités que nous créons pour nous, le pressentiment de la joie, quand nous résistons, mobiles sans divertissement futile, un peu ivres de nos propres puissances.

Le Mandat européen, un outil judiciaire particulier

France BLANMAILLAND

La justice espagnole a annulé le mandat européen contre Carles Puidgemont et ses 4 ex-ministres installé·e·s en Belgique. C’est une des premières fois que le mandat d’arrêt européen fait la une de l’actualité alors qu’il existe depuis une quinzaine d’années. Mais que se cache-t-il derrière ce mandat ?

Parti socialiste : tout changer pour que rien ne change ?

Henri GOLDMAN

Une semaine après sa grande réunion de Liège qui devait donner le signal de la reconquête après des mois difficiles, on s’interroge toujours sur la portée réelle de l’opération. S’agit-il d’une véritable remise à plat prometteuse ou d’une grosse opération de com’ ?

Regarder la France comme si on n’en était pas…

Edwy PLENEL

Mediapart s’est associé à cette publication. Son directeur explique pourquoi. « L’étrange n’est pas toujours en pays étranger » : on trouve cette lucidité sous la plume de Charles Péguy, ce dreyfusard libertaire, irréductible et inclassable tant il fut à la fois rectiligne et contradictoire, accompagnant jusqu’au sacrifice de sa vie en 1914 l’aveuglement nationaliste […]

Cet air de liberté…

Henri GOLDMAN

« Cet air de liberté au-delà des frontières Aux peuples étrangers qui donnait le vertige » Jean Ferrat, Ma France (1969) Dans quelques semaines, tout un pays sera suspendu aux résultats électoraux du pays d’à côté, comme si son propre sort en dépendait. Enfin, soyons précis, la petite moitié d’un pays : la Wallonie, Bruxelles et quelques […]

Pour une gauche médicale : médecine réparatrice ou émancipatrice ?

Rédaction

En politique comme en médecine, il y a des généralistes et des spécialistes. Entre les deux, la coupure ne peut être radicale : un bon généraliste doit avoir des notions de tous les domaines qu’il embrasse, un bon spécialiste sait que tout est lié et comprend dans quelle pièce il joue. Dans les jeunes générations […]

Belges et musulman·e·s, le défi de l’inclusion

Rédaction

Ici, les Belges. Enfin, les Belges « belgo-belges ». Là, les musulman·e·s. Qui, pour la plupart, sont aussi belges, d’ailleurs, mais qu’on ne place pas spontanément à l’intérieur du premier groupe. Car entre « eux/elles » et « nous », un fossé s’est creusé dans nos têtes… Le phénomène est vieux comme le monde. Des […]

Intersectionnalité

Henri GOLDMAN

La gauche est née sous ce nom le 28 août 1789. Ce jour-là, à Paris, l’Assemblée constituante se divisa à propos du droit de véto sur les lois que les députés de la noblesse et du clergé voulaient accorder au roi. Dans la salle, les opposants à cette proposition étaient regroupés à la gauche du président de séance. Depuis cette date, c’est sous ce vocable que s’est incarnée l’aspiration de l’humanité à plus d’égalité et à plus de justice.

Et Octobre 17 a aussi enfanté en Belgique…

Hugues LE PAIGE

Claude Renard, «Octobre 1917 et le mouvement ouvrier belge», préface de Jean Puissant, Memogrames (Les éditions de la Mémoire) et Carcob (Archives communistes), 159 p, Arquennes-Bruxelles, 1967-2017.

Wallonie : une alliance PS-PTB-Ecolo est-elle possible ?

Henri GOLDMAN

Un sondage donne des idées à la FGTB wallonne : ne peut-on dès aujourd’hui envisager un gouvernement de gauche en Wallonie ? C’est sans nul doute prématuré. Mais l’espoir que cette perspective suscite ne peut être ignoré. 

L’équation catalane déboussole la gauche

Grégory MAUZÉ

Entre saine prudence, réflexes partisans et improvisation intellectuelle, une partie de la gauche hésite à se positionner sur le processus sécessionniste catalan, pourtant porté par de nombreux progressistes. Analyse d’une perte de repères.

Catalogne : l’indépendance vue de gauche (2)

Henri GOLDMAN

Après la proclamation de l’indépendance de la Catalogne et la mise en œuvre par Madrid de l’article 155 de la constitution suspendant l’autonomie catalane, la confusion est à son comble. Dans la gauche européenne, la plus grande partie privilégie toujours l’unité espagnole à tout prix, ne critiquant l’autoritarisme de Rajoy que du bout des lèvres, tandis qu’une minorité défend par principe l’indépendance catalane.

Loin des bords de Meuse

Joanne CLOTUCHE

Y aurait-il une malédiction politique liégeoise ? Comme si l’investissement dans la Cité ardente absorbait une telle quantité d’énergie qu’il n’en restait plus pour s’imposer ailleurs. Les dernières pages du livre de François Brabant 1, je les ai lues au bord de la Meuse, dans le Parc de la Boverie, face à la nouvelle Tour […]

Le viaduc Herrmann-Debroux pour ou contre Bruxelles ?

Vincent CARTON

A chaque hoquet d’une infrastructure du réseau routier bruxellois, les mêmes polémiques font rage. Certains dénoncent l’incurie des pouvoirs publics et leur incapacité à assurer l’entretien des ouvrages. De l’autre côté, certains rappellent que la ville est envahie par l’automobile, que la pollution atmosphérique et les effets sur le climat sont de plus en plus inquiétants, de même que les effets sur la santé. Alors, que fait-on ?

Bienvenue dans l’ère du pouvoir totalitaire pervers : entretien avec Alain Deneault

Alain DENEAULT

On pourrait résumer la pensée d’Alain Deneault comme suit : Il y a au départ la corruption du pouvoir politique par l’oligarchie financière et industrielle. Une corruption provoquée par une porosité des idées et des méthodes, d’abord. Un porosité au niveau acteurs, ensuite, aussi bien à travers le lobbying que par une forme d’entrisme quand de nombreux responsables politiques ne cachent plus leur proximité avec les cénacles du monde de l’industrie et de la finance, quand ils n’en sont pas carrément issus.

Catalogne : l’indépendance vue de gauche

Henri GOLDMAN

Une partie de la gauche radicale soutient avec enthousiasme l’indépendance catalane aux côtés du Vlaams Belang et de la N-VA. Une autre partie de la gauche dénonce un « indépendantisme de riches ». Les comparaisons (avec l’Écosse, la Flandre, le Québec…) volent dans tous les sens. Au secours !

« Marx est indépassable »

Entretien avec Raoul PECK

Raoul Peck a accordé un entretien à Grégory Mauzé, pour la revue Politique. Il livre, en filigrane, son analyse du monde, indissociable de son engagement politique et artistique.
S’attaquer aux angles morts du cinéma traditionnel pour refléter l’histoire des dominés : voilà comment pourrait se résumer la démarche cinématographique de Raoul Peck, infatigable militant dont l’engagement transparaît dans chacune de ses œuvres.

Le statut de fonctionnaire : stop ou encore ?

Alexandre PIRAUX

Dans le contexte actuel d’abaissement des niveaux de protection sociale et de dérégulation anarchique favorable aux mieux nantis, les services publics constituent une cible de choix. À une une opinion publique désorientée et apeurée, on fait croire que ses services publics sont des dépenses improductives. Alors qu’il s’agit en fait d’investissements collectifs, de garanties de sécurité et de facteurs d’équité sociale.

Circoncision : on se calme

Henri GOLDMAN

L’annonce faite il y a quelques jours que la circoncision pratiquée en milieu hospitalier pourrait ne plus être remboursée par la sécurité sociale a déclenché une tempête dont les réseaux sociaux sont coutumiers. Dans les deux sens…

Prostitution : de l’idéologie au pragmatisme

Joanne CLOTUCHE

On peut partager les mêmes constats mais laisser le débat à un niveau idéologique améliore-t-il le sort des prostituées ? On peut sérieusement en douter.

Le vélo à Montréal, culture, politique et conflit

Pierre ANSAY

Perplexité, signes et symboles contradictoires : Montréal est une ville de cyclistes, la meilleure ville cyclable en Amérique du Nord, 72% de la population se déplace à vélo, à un moment ou à un autre de l’année.

Forem : la culture de la sanction

Yves MARTENS

Depuis 2016, le Forem a la charge des politiques de contrôle des demandeurs d’emploi wallons. Pour ce premier exercice, l’office wallon avait frappé bien plus fort que son homologue flamand. Ce n’était pourtant qu’un début, la machine à exclure, comme nous l’avions annoncé, allait mécaniquement s’emballer. Les premiers chiffres de 2017 confirment nos prévisions.

D’un monde à l’autre ? L’avenir est difficile

Pierre ANSAY

Christophe Schoune (dir), “D’un monde à l’autre. La société civile, moteur de la transition écologique”, Bruxelles, Couleur livres/IEW, 2017

« Médecine pour le peuple » et le PTB

Rédaction

Dans le dossier du n° 101 de Politique « Pour une gauche médicale », Sofie Merckx présentait Médecine pour le peuple (MPLP), le réseau des maisons médicales liées au PTB. Cette présentation a fait réagir Georges Bauherz, lui-même médecin et un des coordinateurs du dossier. Il était prévu que Sofie Merckx aurait la possibilité de lui répondre, mais le temps lui a manqué. Elle le fait ici.

Rentrée en fanfare pour l’éditocratie antisyndicale

Grégory MAUZÉ

L’annonce par la CGSP Cheminot d’une grève à la SNCB prévue pour le 10 octobre a un suscité un tir groupé de deux des principaux titres de presse quotidienne. Une démonstration de plus, s’il en fallait, du remarquable unanimisme médiatique qui prévaut lorsqu’il en va des questions socioéconomiques.

Flandre : Amina, médiatrice au VDAB

Henri GOLDMAN

Ceci se passe dans une Flandre de droite, dont le parti dominant est honni par la gauche francophone, souvent pour de bonnes raisons. Mais les choses sont parfois plus complexes qu’on imagine…

First Lady Brigitte, un compromis entre la monarchie et la république

Caroline VAN WYNSBERGHE

En mai dernier, la presse avait abondamment relaté le programme de visite des conjoints des chefs d’État et de gouvernement accueillis à Bruxelles lors du sommet de l’Union européenne et de la réunion de l’OTAN.  Grâce à la magie des algorithmes et des recommandations de lecture sur les réseaux sociaux, les consommateurs de médias (y […]

Quelle mixité sociale voulons-nous ?

Henri GOLDMAN

Au même titre que le “vivre-ensemble”, la mixité sociale est un objectif autour duquel tout le monde semble s’accorder. Et pourtant, on le voit bien : ça ne prend pas. Ainsi, certains veulent abroger le “décret Inscription” parce qu’il aurait échoué dans son ambition d’améliorer la mixité sociale. Au niveau des quartiers, c’est peut-être encore pire…

Pour une gauche médicale présentation

Rédaction

En politique comme en médecine, il y a des généralistes et des spécialistes. Entre les deux, la coupure ne peut être radicale : un bon généraliste doit avoir des notions de tous les domaines qu’il embrasse, un bon spécialiste sait que tout est lié et comprend dans quelle pièce il joue. Dans les jeunes générations […]

Mobilité-immobilité, mobilisation-immobilisation, qui est le maître de musique ?

Pierre ANSAY

La rhétorique néo-libérale constitue une puissante incitation à bouger quand les maîtres le décident, au sein d’une mobilité qui dépasse de loin l’aménagement des espaces publics. Est-ce que résister, désormais, ne signifie pas rester, s’agripper, faire l’immobile ?

Fédération Wallonie-Bruxelles: suite et pas fin des questions communautaires

Caroline VAN WYNSBERGHE

Que de chemin parcouru ces dernières années ! En 2010, au lendemain des élections fédérales anticipées, les partis plaidaient eux-mêmes pour des majorités qu’ils qualifiaient de « calques », c’est-à-dire pour composer au fédéral un gouvernement qui dupliquerait les majorités communautaires (néerlandophone et francophone) installées un an plus tôt, et évidemment négociées indépendamment l’une de […]

Sortir du cercle vicieux de la politisation de l’administration

Jean-Paul GAILLY

Dans l’accord de gouvernement Wallon, la rupture n’est pas là où on pouvait l’attendre : rien sur les contrats d’administration et un abandon de la formation au management public comme préalable à une nomination de haut fonctionnaire.

Pour en finir avec LE citoyen…

Henri GOLDMAN

« LE citoyen n’accepte plus…», « répondre aux préoccupations DU citoyen », «… ce que LE citoyen souhaite…».   Mais, finalement, c’est qui ce monsieur LECITOYEN qui a tant d’interprètes mais qui n’a lui-même ni visage ni voix ?

Non démocratique, la motion de méfiance ? Un étonnement… surprenant

Caroline VAN WYNSBERGHE

Le parlement wallon conserve la légitimité qu’il tire des élections pendant les cinq années de la législature. La nouvelle majorité issue des négociations de l’été 2017 n’est donc pas moins légitime que celle qui a suivi les élections de 2014. Évoquer un message de l’électeur (qui aurait pu changer entre-temps) n’est rien d’autre qu’une imposture.

Négrophobie et antiracisme : faites ce que je dis, pas ce que je fais…

Nicolas ROUSSEAU

« Du racisme dans le monde de l’antiracisme ? Impossible ! ». Pourtant, une étude associative récente révèle l’existence d’une certaine marginalisation des Afro-descendants au sein même de ce secteur. De quoi enfoncer le clou : le racisme n’est pas qu’une affaire de morale et d’intention.

Écolo et l’équivoque E-Change

Henri GOLDMAN

Écolo sort grandi de la « séquence gouvernance » en imposant son agenda et en donnant tort à ceux qui l’imaginaient « courir à la soupe » avec le MR à n’importe quelles conditions. Mais le lancement du proto-parti E-Change par son ancien coprésident Jean-Michel Javaux vient tout embrouiller.

Voitures de société : un changement de cap difficile

Jean-Paul GAILLY

En laissant aux travailleurs le choix entre une voiture de société ou du « cash », le gouvernement fédéral a pris la plus mauvaise décision pour la mobilité, l’environnement et la sécurité sociale. Mais peut-être pas pour les employeurs.

L’espace public belge, révélateur du déni colonial

Kalvin NJALL SOIRESSE

La Belgique n’a plus de colonies depuis plus d’un demi-siècle. Mais l’esprit de la colonisation est inscrit dans la pierre à tous les coins de rue. Comme si la décolonisation n’avait pas encore atteint nos villes, que des «afro-descendants» ont décidé de décoder en organisant des visites guidées.

Le BEL 20 distribue plus de dividendes qu’il ne réalise de bénéfices

Romain GELIN

Tandis que les rémunérations, jetons de présence ou cumuls des mandats de certaines personnalités politiques font la une des médias, les rémunérations généreuses distribuées par les entreprises du BEL 20 à leurs actionnaires semblent quant à elles passer sous le radar.

Di Rupo-Magnette: derrière le combat de coqs

Henri GOLDMAN

Depuis que le PS est dans les cordes pour cause de scandales à répétition, depuis que le coup d’éclat de Benoit Lutgen l’expulse de la majorité en Wallonie et peut-être ailleurs, les médias se délectent d’un nouveau sport : traquer la sourde rivalité entre deux mâles dominants. En dépolitisant complètement les enjeux.

Un monde sans argent liquide ?

André PETERS

La presse relaie généralement les conclusions des banquiers, des économistes et des entreprises. Elle parle moins des arguments avancés par les « sans-argent », les sociologues, les psychologues, les travailleurs sociaux…

Lumumba, notre déshonneur

Henri GOLDMAN

Il est né le 2 juillet 1925. Hier, c’était son anniversaire. Il aurait pu mourir dans son lit, comme Nelson Mandela qui passe désormais pour un saint aux yeux du monde, Belgique compris. Mais non : la Belgique officielle, avec son gouvernement et sa monarchie, a armé le bras de ceux qui l’ont assassiné le 17 janvier 1961.

Sophie Heine et les stéréotypes justifiant les dominations

Pierre ANSAY

Sophie Heine, “Genre ou liberté, vers une féminité repensée”, Academia L’Harmattan, Louvain-la-Neuve, 2015

Politique et image : quand parle le corps

Hugues LE PAIGE

Quand la photo ou le plan fixe ainsi une gestuelle dans un moment symbolique, qu’il s’agisse du couple ou du solitaire, le récit transcende l’information et nous entraîne dans l’imaginaire.

La cuisse de Jupiter

Albin WAGENER

En France, nous assistons à une reconfiguration du paysage politique et à un éclatement de la logique des partis et des mouvements autour de deux axes d’opposition : droite et gauche d’un côté, mondialisation et souverainisme de l’autre, pour le résumer de manière brève et nécessairement imparfaite.

Mayeur et «l’immigration»

Henri GOLDMAN

Yvan Mayeur, ce n’est pas seulement le piétonnier et le Samusocial. Celui qui a (sans doute) terminé sa carrière politique dans la peau d’un autocrate l’avait commencée il y a trente ans en défenseur cohérent des droits des « immigrés » à une époque où le Parti socialiste leur tournait largement le dos.

De quelle gauche le socialisme est-il l’héritage ?

Hamza BELAKBIR

« La gauche, c’est un héritage politique, celui des Lumières, mais en rien une doctrine précise avec des contours immuables. Et pire, le clivage gauche-droite n’est peut-être plus aujourd’hui le clivage le plus intéressant pour penser notre monde. (…) »

Les indépendantistes écossais pris en tenaille

Grégory MAUZÉ

La polarisation de la campagne législative autour de l’organisation d’un second référendum sur l’autodétermination a mobilisé le camp unioniste, dominé par les conservateurs.

Verts liégeois : divisés, on est plus forts ?

Joanne CLOTUCHE

Le vent des élections communales est en train de se lever. Pour le moment, la brise est douce et les partis s’agitent avant tout en coulisse. Quelques noms commencent à sortir, des bourgmestres annoncent qu’ils renoncent à se présenter pour la 4ème, 5ème, 6ème fois (Yvan Ylieff va-t-il enfin céder la main ?). A presque 18 mois de l’échéance (…)

Présentation revue Politique #100

Rédaction

Vous aussi, vous ne supportez plus le capitalisme ? Et vous vous demandez aussi comment en sortir ? Venez en discuter le mardi 27 juin 2017, 19h30, librairie TuliTu (55 rue de Flandre).