La météo du progrès social en Europe - Carte interactive

Chaque trimestre, l’équipe et les coordinateurs de la Météo politique font le choix d’épingler des tendances et des événements significatifs pour le progrès social, la gauche et ses idées. Des éléments susceptibles de faire la pluie et le beau temps politiquement, choisis en fonction de leur pertinence ou de leur originalité. Fruit d’un choix éditorial, la météo politique ne donne pas la température moyenne d’un pays, ni un tableau exhaustif de la situation sociale. Comment le pourrait-elle ? Une tempête est si vite arrivée. [météo établie grâce aux contributions de Venelin Bochev, Amandine Crespy, Pascal Delwit, Laurence Dierickx, Isil Erdinç, Zoé Evrard, Jean-Paul Gailly, Anita Khachaturova, Louis Larue, Thomas Legein, Grégory Mauzé, Alvaro Oleart, Caroline Sägesser]

weather-broken-clouds

Bruxelles – UE

Europe sociale • Écologie

Nous évoquions précédemment les efforts de la France pour faire capoter la Directive relative à l’amélioration des conditions de travail pour les travailleurs de plateforme. Un accord a fini par être adopté en mars, mais dans une version diluée. On renonce à établir des critères européens communs présidant au déclenchement de la présomption de salariat menant à la requalification des indépendants en salariés. Contrairement aux critères européens qui avaient été proposés par la Commission européenne, ce sont les États-membres qui pourront définir de manière autonome les modalités de déclenchement de la présomption. Résultat des courses : pas de garantie de droits uniformes dans toutes l’Europe pour les travailleurs de plateforme, avec les risques de dumping social que cela implique. Première dans l’histoire de l’UE : le texte a été adopté sans l’accord de la France (rejet) ni celui de l’Allemagne (abstention).

Adopté en 2022 et censé entrer en vigueur à la fin de cette année, le règlement européen sur la déforestation importée visait à mettre fin à l’importation de produits issus de la déforestation (cacao, café, soja, huile de palme, bois, viande bovine). Une première mondiale en perspective. Et des règles qui s’appliqueraient également aux produits européens, ce qui a provoqué une levée de boucliers chez les agriculteurs, qui pourraient bien obtenir gain de cause. Ainsi, une majorité d’États membres, parmi lesquels l’Autriche, la France, l’Italie, la Pologne et la Suède appellent désormais à assouplir considérablement ce règlement.

26.04.2024

weather-few-clouds

Turquie

Élections

Le début d’un vent nouveau sur la Turquie ? Les élections municipales du 31 mars 2024, marquées par la première alternance politique au niveau local depuis longtemps, ont en tout cas amené une bouffée d’air frais. Le parti au gouvernement, Parti de la justice et du développement (AKP), au pouvoir depuis 2002, a perdu la majorité dans plusieurs municipalités. Le principal parti d’opposition, le Parti républicain du peuple (CHP) s’est quant à lui imposé dans plus de trente villes et s’est retrouvé majoritaire pour la première fois depuis 1977, avec 37,8% contre 35,5% des suffrages exprimés. Le parti a maintenu la majorité dans des grandes villes comme Istanbul, Ankara et Izmir et a obtenu la majorité, pour la première fois depuis plusieurs années à Bursa, à Balikesir et Manisa. Plusieurs municipalités de districts non seulement dans des grandes villes de l’Ouest mais aussi dans des petites villes de l’Anatolie centrale sont également passées sous la majorité du CHP. Par ailleurs, le parti pro-kurde, Dem Parti, a également réussi à obtenir la majorité dans dix villes kurdes. S’il ne faut pas exagérer la portée de ces résultats et leur signification à l’échelle nationale – où les prochaines élections n’auront lieu que dans quatre ans – ils sont peut-être le signe d’une première brèche dans le régime d’Erdogan dont pourraient profiter les forces progressistes du pays.

26.04.2024

Bulgarie

Élections

Qu’attendre des prochaines élections législatives en Bulgarie ? Le 9 juin, les citoyens bulgares seront appelés à se prononcer lors de ce qui constituera le sixième scrutin de ce type organisé en l’espace de trois ans, sur fond de clivage croissant relatif au conflit russo-ukrainien. Dans l’intervalle, l’alliance des gauches menée par le Parti socialiste (BSPzB) s’est effondrée : elle est passé de 27,2% des voix en 2017 (deuxième force du pays) à 8,5% en 2023.

26.04.2024

weather-few-clouds

Arménie

Droit international

En Arménie, quelques rayons de soleil ont récemment percé la masse nuageuse. Alors que les guerres successives avec l’Azerbaïdjan et l’exode forcé des Arméniens du Haut-Karabakh en septembre-octobre 2023 ont mis à mal les tentatives de réformes démocratiques engagées par le gouvernement après la révolution de velours de 2018, le pays a ratifié le Statut de Rome de la Cour Pénale Internationale et en est donc devenu officiellement un Etat partie, s’éloignant ainsi un peu plus du giron russe.

26.04.2024

Azerbaïdjan

Droits fondamentaux

Le temps est à la pluie sur le Sud du Caucase. En Azerbaïdjan, depuis la « réélection » d’Ilham Aliyev en février dernier avec 92% des suffrages, les répressions contre les médias indépendants se sont encore intensifiées. Après les arrestations et les persécutions contre les journalistes de Abzas Media, un des rares médias indépendants du pays, ce sont une douzaine de journalistes de Toplum TV qui ont été arrêtés ainsi que des membres d’organisations de la société civile comme l’Institut des initiatives démocratiques. Aujourd’hui, toutes les voix indépendantes du pays sont muselées, et ce à la veille de la COP29 qui doit s’y tenir en novembre 2024.

26.04.2024

weather-clear-sky

Autriche

Vie politique • Élections

L’extrême droite autrichienne, comme beaucoup de ses homologues européennes, bénéficie d’un vent favorable à l’échelle du pays. Pourtant, sa progression a été considérablement freinée dans les élections locales de Salzbourg qui se sont tenues en mars et ont vu le parti communiste (KPÖ) réaliser une progression remarquable, jusqu’à devenir le deuxième parti au conseil municipal et manquer le mayorat de peu (au profit du parti social-démocrate). S’inspirant de l’action du parti dans une autre grande ville, Graz – où le maire communiste, Elke Kahr, gouverne en coalition avec les écologistes et les sociaux-démocrates depuis l’automne 2021 – les communistes ont fondé leur succès sur une activité locale frénétique et une campagne axée sur des enjeux concrets (en particulier, la question du prix du logement). Si l’éclaircie reste timide, elle nous rappelle que la traduction de la colère citoyenne en un vote de rejet de l’autre n’est pas une fatalité.  

26.04.2024

weather-broken-clouds

Danemark

Genre • Société

À l’heure actuelle, tous les hommes danois sont tenus d’assister à une « Journée de la défense » à l’âge de 18 ans, un exercice obligatoire au cours duquel ils subissent une série de tests visant à déterminer s’ils sont aptes au service militaire. S’ils sont déclarés aptes, une loterie détermine s’ils seront affectés à un lieu de service. Les femmes danoises peuvent également être appelées, mais dans des conditions différentes de celles des hommes, puisqu’elles peuvent se retirer du processus si elles le souhaitent. Désormais, elles recevront un traitement égal à celui des hommes. Sans doute pas la victoire la plus attendue du point de vue de l’égalité de genre…

Sur le plan des droits parentaux, le gouvernement danois souhaite que les autorités puissent retirer les enfants des familles dont les parents sont membres de gangs et devrait formaliser cette mesure au parlement. La mesure, qui inquiète bon nombre d’associations, sera bientôt examinée au Parlement.

26.04.2024

Suède

Développement • Vie politique

En mars, le gouvernement suédois de droite a provoqué une onde de choc dans la communauté de l’aide au développement en annonçant qu’il mettrait un terme, à la fin de l’année, à tous ses accords de financement avec les ONG suédoises – par le biais desquelles une partie importante du généreux budget d’aide étrangère du pays est actuellement déboursée.

Dans un tout autre registre, le Vänster Partiet, représentant de la gauche radicale suédoise (un peu comme Die Linke en Allemagne ou LFI en France) pense retirer de son programme de parti l’ambition d’une sortie du capitalisme. Bientôt un congrès pour avaliser (ou non) ce changement significatif du point de vue de l’histoire des gauches.

26.04.2024

weather-broken-clouds

Norvège

Racisme

Suite à une visite et une étude approfondie des mécanismes en place, des experts des Nations unies ont exhorté le gouvernement norvégien à prendre les mesures nécessaires pour aider les personnes d’origine africaine à s’intégrer pleinement dans la société norvégienne, alors qu’ils sont confrontés au profilage racial, aux discours de haine, aux moqueries racistes dans les écoles, aux obstacles à l’accès à l’emploi, ainsi qu’au retrait forcé des enfants par les services de protection de l’enfance. Les Norvégiens, au moins, ne sont pas dupes. Dans un sondage récent, plus de la moitié des personnes interrogées estimaient en effet que le racisme « ordinaire », caractérisé par des remarques désobligeantes liées à l’appartenance ethnique, est répandu en Norvège.

26.04.2024

weather-few-clouds

Finlande

Droits fondamentaux • Logement • Société

Gros temps sur le droit à l’asile. Le gouvernement finlandais de droite a récemment proposé une loi visant à empêcher les demandeurs d’asile de demander refuge aux frontières finlandaises sous prétexte de sécurité nationale. Un projet de loi qui semble en contradiction avec les obligations internationales de la Finlande et la législation sur les droits humains.

Une éclaircie se dessine, en revanche, sur le droit au logement. Depuis des années, le nombre de sans-abris augmente en Europe, mais pas en Finlande. Le programme « Housing First » du pays vise ni plus ni moins qu’à éliminer le problème d’ici à 2027. Pour ce faire, la Finlande investit massivement dans la construction, l’entretien et l’achat de logements sociaux. Ces dernières années, plus de 8 000 appartements ont été créés pour les sans-abri, la fin du sans-abrisme étant un objectif partagé par tous les gouvernements, de gauche comme de droite. À Helsinki, le nombre de personnes sans-abri a diminué de 40 % entre 2019 et 2022. Mais ce n’est pas tout : depuis peu, les habitants de ces lotissements sociaux se sont même vu attribuer un conseiller en empathie. Les séances régulières de formation à l’empathie s’adressent également aux voisins, pour surmonter leurs réticences de voir des anciens sans-abri s’installer à côté de chez eux.

26.04.2024

weather-few-clouds

Italie

Vie politique • Élections

Un premiers revers électoral pour le gouvernement d’union des droites. Lors du scrutin régional qui s’est tenu en Sardaigne les 25 et 26 février, c’est la candidate de centre-gauche (liste commune Parti démocrate – Mouvement cinq étoiles) qui l’a emporté d’une courte tête (43,4% contre 43%). Outre le camouflet que cela représente pour le gouvernement, cela montre les bénéfices d’une stratégie d’union à gauche et renforce donc l’orientation actuelle de la présidente du PD, Elly Schlein, malgré les réticences d’une partie des élites de son parti. L’éclaircie, timide, a cependant été de courte durée : deux semaines plus tard, le 10 mars, le centre-droit reprenait la main en remportant les élections régionales dans les Abruzzes.

26.04.2024

weather-broken-clouds

Espagne

Vie politique • Élections

En Espagne, la gauche du parti socialiste peine à sortir de sa position subalterne et à mettre fin à ses divisions internes entre Sumar, Podemos et Izquierda Unida. Les conséquences électorales de cette situation ne se font pas attendre. Se présentant en ordre dispersé aux élections régionales en Galice et au Pays basque qui se sont tenues respectivement le 18 février et le 25 avril, elle y a obtenu des résultats catastrophiques (un seul siège obtenu par Sumar sur ces deux élections, Podemos privé de représentation parlementaire). Si la bonne santé des socialistes et des gauches régionalistes a empêché que cela ne se traduise en victoire écrasante pour la droite au Pays basque – configuration qui devrait bientôt se répéter en Catalogne – les prévisions sont bien moins optimistes pour le scrutin européen auquel participeront les Espagnols au mois de juin. Et la position de Pedro Sánchez, chef de l’exécutif, vient d’être fragilisée par des accusations de corruption visant son épouse, provenant de l’association proche de l’extrême droite, Manos Limpias…  

26.04.2024

Portugal

Élections

Comme anticipé lors du précédent bulletin météo (cf. numéro 125), le vent a tourné au Portugal. À l’occasion des élections législatives anticipées du 10 mars, le Parti socialiste portugais (PS) a perdu sa majorité absolue et a encouru une sévère défaite électorale, passant de 42,4% à 29,3%. À sa gauche, le Bloc de gauche (BE) et le parti communiste (PCP) ont confirmé leur faible niveau de 2022. le BE fait le même score : 4,5%. Quant au PCP, il atteint un plancher électoral : 3,3% et 4 sièges. De l’autre côté du spectre politique, l’extrême droite triomphe : le parti Chega, avec un score de 18,9%, s’installe en troisième position avec 50 députés, soit 38 de plus que lors des élections précédentes. La coalition de centre-droit victorieuse, l’Alliance démocratique (AD) a tenu sa promesse de maintenir l’extrême droite à l’écart et a préféré former un gouvernement minoritaire, qui devra chercher des accords ponctuels avec le PS. Mais cela annonce une législature particulièrement instable, tout en renforçant l’extrême droite dans son rôle de formation anti-système…

26.04.2024

France

Droits fondamentaux • Société

Aurore Bergé, ministre en charge de l’Égalité entre les femmes et les hommes et de la Lutte contre les Discriminations, n’apprécie pas que des associations féministes manifestent leur soutien à la Palestine : « J’ai demandé que toutes les associations soutenues financièrement soient passées au crible. S’il y a la moindre ambiguïté sur des propos qui auraient été tenus [à propos du] 7 octobre, il ne serait pas normal que ces associations continuent à avoir des subventions de la part du gouvernement », a-t-elle déclaré en février. Une condamnation de la nuance et une atteinte aux droits démocratiques… sans ambiguïté.

26.04.2024

weather-clear-sky

Suisse

Droits sociaux • Processus démocratique

Après la grisaille des élections fédérales d’octobre, c’est la démocratie directe qui amène une belle éclaircie avec, le 3 mars dernier, le succès de l’initiative citoyenne pour un treizième mois de retraite, lancée par les syndicats et soutenue tant par les socialistes que par les écologistes, et validée par plus de 58 % de votants lors d’un référendum en mars. Le gouvernement fédéral et le patronat avaient pourtant fait tout leur possible pour pousser le « Non ». Par ailleurs, la proposition de relèvement de l’âge de la pension de 65 à 66 ans a été rejetée par une écrasante majorité (74,7%). Ce résultat fait l’effet d’un séisme politique dans un pays tendanciellement libéral, où les initiatives sociales sont régulièrement battues dans les urnes. Prochaine bataille : obtenir un financement aussi redistributif que possible pour ce treizième mois de retraite plutôt que de faire peser le coût sur les travailleurs des générations suivantes !

26.04.2024

Irlande

Genre • Processus démocratique

Après s’être distinguée par deux référendums validant respectivement le droit au mariage pour des personnes de même sexe et celui à l’avortement, en suivant les recommandations de son Assemblée citoyenne tirée au sort, une majorité de la population irlandaise a décidé, le 9 mars dernier, de rejeter les recommandations de l’Assemblée citoyenne sur l’égalité de genre. Celles-ci visaient à supprimer de la constitution deux formulations patriarcales : la première définit la famille comme l’union d’un homme et d’une femme ; la seconde précise que les femmes qui s’occupent de leur foyer et de leurs enfants sont dispensées de chercher un emploi. Résultat : deux fois « Non » aux propositions de modernisation de la Constitution. La faute au gouvernement, qui avait tellement reformulé et modéré les propositions de reformulation de la constitution qu’une partie de la gauche s’est associée à la droite conservatrice pour voter « Non » afin de ne pas entériner un changement constitutionnel largement insuffisant à ses yeux. Dans l’espoir que le beau temps succède à la pluie, cette gauche a estimé qu’il valait mieux temporairement garder une très mauvaise constitution, pour mieux la changer, plutôt que d’entériner sur le long terme une constitution tiède du point de vue de l’égalité de genre. Pari risqué – mais l’avenir leur donnera peut-être raison !

26.04.2024

weather-broken-clouds

Allemagne

Vie politique • Partis politiques

Temps clair pour le nouveau parti de Sahra Wagenknecht – le SWB (Sahra Wegenknecht Bündnis) – qui a embarqué dans son sillage 9 neuf anciens députés Die Linke, reçu en mars une donation privée de plusieurs millions d’euros et revendique désormais 8000 membres actifs, en plus des 650.000 abonnés à sa chaîne Youtube personnelle. Mais nuages sur la gauche allemande : peu de raisons de se réjouir de l’émergence d’un parti qui veut concilier gauche économique et conservatisme « culturel » (notamment des positions très dures sur les activistes pour le climat et sur l’immigration) et est déjà annoncé par certains sondages à 20% d’intentions de vote au niveau fédéral. Elle est loin l’Internationale…

26.04.2024

weather-broken-clouds

Belgique

Droits sociaux • Féminisme • Migrations

Un projet de loi déposé à la Chambre qui rendrait illégal l’enfermement de mineurs en centres fermés n’a finalement pas été voté, comme espéré, le 22 février, mais renvoyé vers le Conseil d’État pour qu’il étudie les amendements déposés par l’opposition. Il reste peu de temps avant la fin de la législature et rien ne garantit que cette initiative, inscrite dans l’accord de gouvernement, aboutira. De son côté, Nicole de Moor reste active. Elle pousse un projet de loi pour créer une « police des étrangers », soit des membres de son administration qui se verraient confier des missions de police (identification de suspects d’origine étrangère dans des enquêtes en cours, notamment). Confusion des registres et risques de dérives à l’horizon.

Malgré cela, une éclaircie est en vue sur un autre front, avec un projet de loi sur les travailleurs et travailleuses du sexe promettant de réguler les contrats de travail et de poser des exigences strictes visant à prévenir les abus et l’exploitation.

26.04.2024

Pays-Bas

Vie politique

Sorti largement vainqueur des dernières élections législatives en novembre dernier avec 23,50% des voix et 37 sièges sur 150, le parti d’extrême droite (Parti pour la liberté, PVV) avait la tâche délicate de former un gouvernement de coalition dont son leader, Geert Wilders, se voyait déjà Premier ministre. Les choses se sont néanmoins compliquées ce 6 février après la décision du nouveau parti centrise emmené par Pieter Omtzigt (Nouveau contrat social, NSC) de se retirer de se retirer de la table des négociations, laissant le PVV dans l’incapacité de former un gouvernement majoritaire. Est-ce à dire qu’un retour aux élections constituerait une éclaircie ? Rien n’est moins sûr, alors que certains sondages annoncent un renforcement ultérieur de l’extrême droite. Mais il n’est pas impossible de voir les rayons du soleil percer cet épais brouillard, sachant que les sondages avaient brillé par leur imprécision lors du dernier rendez-vous électoral…

23.02.2024

Ukraine

Société

Outre les affres du conflit, les gauches ukrainiennes subissent les offensives de la droite et de l’extrême droite. Après avoir reçu des menaces de la part de membres du groupe Tradition et Ordre, le musée national d’art d’Odessa a ainsi annoncé l’annulation d’une exposition de David Chichkan dont l’ouverture était prévue le 21 janvier et qui présentait des portraits de soldats des forces armées ukrainiennes affichant des opinions politiques de gauche. Par ailleurs, un projet de réforme du Code du travail, écrit sans la participation des organisations syndicales, pourrait être adopté cette année et entrer en vigueur en 2025. Celui-ci perpétuerait plusieurs restrictions « temporaires » des droits telles que le licenciement pour divulgation de secrets commerciaux, la journée de travail de 12 heures ou l’interruption inattendue des vacances. Ces dynamiques montrent l’urgence, pour les gauches ukrainiennes, de s’organiser pour peser sur les contours de la société ukrainienne post-conflit : en ce sens, la création récente de l’Alliance de la Gauche Verte d’Europe centrale et orientale, représente une timide éclaircie.

23.02.2024

Serbie

Vie politique

Retour de la violence et raidissement du régime. La société civile serbe est en alerte. Les tueries de masse auxquelles le pays a été confronté au mois de mai ont déclenché des manifestations qui se poursuivent encore actuellement. Celles-ci réclament la chute du régime du président Aleksandar Vucic pour l’échec de la gestion de cette crise sociale, la corruption et ses liens étroits avec les réseaux criminels et mafieux du pays. En parallèle, les relations avec le Kosovo virent à l’orage, après l’attaque perpétrée en septembre au Monastère de Banjska, au Kosovo. Une trentaine d’hommes serbes lourdement armés se cachant dans l’enceinte du monastère ont ouvert le feu sur la police kosovare, causant la mort d’un policier kosovar albanais et de trois assaillants serbes. Tandis qu’Aleksandar Vucic nie ouvertement l’implication de son gouvernement dans cette attaque, l’enquête a dévoilé la présence de Milan Radoicic, le leader du parti politique Srpska lista, représentant les intérêts des Serbes du Kosovo et appuyé par Belgrade. Sous le poids des critiques de l’opposition et du soulèvement citoyen, le président a annoncé l’organisation d’élections anticipées prévues potentiellement en décembre. Celles-ci présentent tous les traits d’une caution pseudo-démocratique avant que l’opinion publique ne tourne définitivement en sa défaveur, alors même que le régime tente de faire passer une proposition de loi qui lui permettrait de prendre le contrôle complet sur les médias et cherche à acheter sa réélection avec, notamment, le versement de 20 000 dinars (170 euros) aux pensionnés.

04.12.2023

Slovaquie

Élections

Les élections législatives du 30 septembre en Slovaquie ont vu le parti emmené par Roberto Fico arriver en tête, annonçant le retour au pouvoir du tribun qui avait gouverné le pays pendant douze longues années mais avait été donné pour mort politiquement, en raison de ses nombreuses inculpations pour des affaires de corruption. Nationaliste et pro-russe, son retour aux affaires est accueilli très favorablement par le voisin hongrois, toujours dirigé par Viktor Orbán. Seule la victoire de Donald Tusk lors des élections polonaises, très maigre consolation pour la gauche, empêche que ne se crée un solide axe illibéral et anti-ukrainien sur le flanc Est de l’Union européenne…

04.12.2023

weather-few-clouds

Pologne

Élections

Une défaite électorale pour la droite conservatrice. Comme le laissait présager la dernière météo, une embellie se dessine dans le paysage politique polonais. La droite conservatrice, incarnée par le parti Droit et Justice (PiS) a subi une défaite aux élections législatives du 15 octobre, perdant une trentaine de sièges au profit d’une coalition progressiste composée de libéraux, écologistes (alliés au sein de la Coalition civique, KO), agrariens et sociaux-démocrates. La Nouvelle gauche sociale-démocrate a reculé au scrutin mais devrait faire, pour la première fois depuis 2005, partie du prochain exécutif.

04.12.2023

weather-clear-sky

Islande

Féminisme

L’Islande confirme son statut de microclimat particulièrement favorable à l’avancée des droits des femmes. Alors même que l’île a été classée première en matière d’égalité de genre pour la quatorzième année consécutive par le World Economic Forum, des dizaines de milliers de femmes, dont la première ministre Katrín Jakobsdóttir, se sont mises en grève le 24 octobre. Cessant tout travail salarié et domestique, elles entendaient attirer l’attention sur les progrès qui restent à accomplir en matière d’écarts salariaux et de violences faites aux femmes. Cette journée d’action rappelle celle de 1975 où 90% des femmes salariées avait arrêté le travail, lançant le mouvement d’émancipation des femmes dans le pays.    

04.12.2023

Grèce

Partis politiques

La parabole du « populisme de gauche » n’en finit pas de dérouter les observateurs. Alors que Syriza avait nettement perdu les dernières élections législatives au profit de la droite, la bataille pour la succession d’Alexis Tsipras à la tête du parti a pris un tour inattendu, concrétisé lors du vote des adhérents le 24 septembre. À la surprise générale, ces derniers ont choisi Stefanos Kasselakis, ancien membre de Goldman Sachs et parfait inconnu au sein du parti au moment de sa candidature. Jeune, fin communiquant, affichant ouvertement son homosexualité – ce qui détonne dans une société grecque encore très conservatrice – son positionnement reste une inconnue sur bien des points, en particulier sur le plan socio-économique. En optant pour un Macron grec, Syriza parachève sa trajectoire qui l’a vu passer d’une force de gauche radicale convaincante à un parti de gouvernement lisse et pragmatiste. Reste-t-il encore quelque chose du David qui avait affronté le Goliath européen en pleine tempête de la zone euro ?

04.12.2023

weather-broken-clouds

Luxembourg

Élections

Des résultats en demi-teinte. Aucun anticyclone ne semble protéger les performances électorales des gauches luxembourgeoises. Si le parti socialiste engrange une courte progression et gagne un siège, les verts et la gauche radicale sont en net recul : les premiers perdent 5 sièges, les seconds 2,5 points de pourcent. Ces partis totalisent, ensemble, à peine 17 des 60 sièges disponibles… la révolution attendra.

04.12.2023