Recherche sur le site

Politique Archives N°116
Revue Politique

1960-1975 : un pouvoir discriminatoire et antisocial

Albert MARTENS

Si le pouvoir politique local peut peser sur les destinées d’une commune, il est aussi le résultat ou l’émanation de tout un contexte : politique, économique, idéologique, urbanistique, démographique, des modes de vie différents, des formes de communication médiatique et autres… Décrire un contexte est donc une tâche ardue et souvent fort sélective.

Cet article a paru dans le n°116 de Politique (juin 2021).

Pour faire bref, et sans trop nous préoccuper ni de l’ordre d’apparition, ni du poids relatif et particulier de chacun des facteurs énumérés précédemment, le tableau suivant peut faire l’affaire. Différents facteurs y sont décrits et leurs incidences sur la commune et sa politique locale sont évaluées. Libre au lecteur d’attribuer plus ou moins d’importance à chacun de ceux-ci et d’en sur- ou sous-évaluer leur répercussion sur la politique communale.

Néanmoins, en parcourant l’histoire de Démocratie Schaerbeekoise, nous retrouvons incontestablement des traces de ces facteurs dont l’influence fut indéniable dans la vie politique communale.

Albert MARTENS

Albert Martens est professeur de sociologie retraité (KUL) et militant au sein de différents mouvements de mobilisation sociale (quartier Nord de Bruxelles, Schaerbeek).


En débattre ?

Si la polémique est bien entendue admise et même encouragée, nous vous demandons de rester courtois, de ne pas recourir à l'injure et de rester dans le cadre du sujet. La rédaction se réserve le droit de supprimer un commentaire qui ne respecterait pas ces règles.

Apportez votre contribution au débat

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.