Recherche sur le site

Turc ou belge, faut-il choisir ?

France BLANMAILLAND

Je ne voulais rien écrire sur ce non-sujet, rien faire pour lui donner de l’importance et une once de respectabilité supplémentaire… Mais ce n’est plus tout à fait un non sujet si tout le monde s’en mêle, et puis l’envie a été trop forte, tant j’étais scandalisée, à la fois sur la forme et sur le fond.

Actu 12-05-2017

Pour une démocratie inclusive

Henri GOLDMAN

La gauche est ce lieu où, par définition, les opprimés et les dominés doivent pouvoir se sentir chez eux. Ceci concerne tout particulièrement les diverses minorités au sein des classes populaires – dont la population musulmane –, dominées à de multiples niveaux. Une gauche inclusive, largement ouverte à cette diversité-là, est une des conditions d’une société inclusive respectueuse de la dignité de tous et de toutes.

Politique H-S n°22 8-10-2013

Les migrations : problème ou solution ?

Frédérique MAWET

Ni l’un, ni l’autre. Si on s’attarde sur les migrations liées au travail, le problème réside surtout dans un marché de l’emploi trop dérégulé, favorisant le dumping social et le travail précaire. Plutôt qu’une politique policière (contrôle aux frontières), c’est d’une réelle politique d’emploi dont l’Europe a besoin.

Politique H-S n°22 8-10-2013

Le racisme nouveau

Rédaction

Apparu dans les années 80, le racisme nouveau, ou néoracisme, ne cible plus les « races », mais les communautés culturelles. Il ne s’attache plus à la supériorité d’un groupe ethnique sur un autre, mais vise à la préservation d’une culture face à d’autres cultures, considérées comme menaçantes.

Politique H-S n°22 8-10-2013

De la difficulté de nommer notre sujet

Pierre GEORIS

Dans la préparation d’une Semaine sociale, il y a un travail conceptuel à mener. En l’occurrence, cette fois, il était question de traiter des migrations. Comment a-t-on circonscrit le sujet ? Quelles questions et interpellations ont-elles été posées ? Entrée dans les coulisses d’un événement, pour identifier aussi les tensions qui le traversent.

Politique H-S n°22 8-10-2013

Dehors les bourges ou dedans le peuple ? La gentrification à Bruxelles

Isabelle PAUTHIER

La notion de « gentrification » alimente un nouveau prêt-à-penser : ladite gentrification constitue une menace pour la ville. On ne compte plus les étudiants mobilisés par cette question critique. L’Arau – un think tank bruxellois créé en 1969 – a voulu examiner ce phénomène à travers un cycle de conférences, les « Midis de l’urbanisme », qu’il a organisé fin 2011. Y ont défilé successivement Patrick Crahay, pour l’administration régionale en charge des contrats de quartier, Mathieu Van Crieckingen, géographe à l’ULB (qui a réagi à cet article dans le n°76 de septembre octobre 2012), Bernard de Vos, délégué général aux droits de l’enfant, Philippe De Keyser, président des Petits Riens, Marie- Laurence De Keersmaeker, géographe à l’UCL, Claire Billen, historienne à l’ULB et René Schoonbrodt, ancien président de l’Arau, qui a présenté les réflexions de l’association. (La synthèse de ces contributions est disponible sur le site www.arau.org.). Cet article en tire les conclusions.

Politique n°75 3-05-2012

Concurrence entre discriminations ?

Entretien avec Agnès HUBERT, Carine JOLY et Gratia PUNGU

Depuis 2000, la lutte contre les discriminations liées au genre, à l’âge, à l’origine et au handicap dans le domaine de l’emploi a fait son entrée dans la législation européenne. La discrimination de genre (égalité hommes-femmes), en matière salariale, présente dans le droit communautaire depuis plus de 30 ans, n’est donc plus «seule». Ce qui peut causer certaines frictions.

Politique n°56 23-05-2011

Charles Taylor, théorie et pratique de l’interculturalisme

Pierre ANSAY

Taylor est sans doute un des premiers philosophes à avoir réactualisé le débat sur la reconnaissance et à lui avoir donné une extension politique. Avec lui, on passe de la reconnaissance intersubjective à celle des minorités culturelles et aux questions institutionnelles qui affectent autant le Canada-Québec que la Belgique. Les éclairages qu’il donne, les pistes […]

Politique n°69 11-03-2011

Le foulard à l’école : lé-gi-fé-rer

Henri GOLDMAN

Au moment où ce numéro paraîtra, la saga du foulard à l’école sera peut-être terminée, mais c’est loin d’être sûr. Toutes les parties sont bien d’accord pour « lé-gi-fé-rer », mais si ce n’est pas encore fait, il y a quelque raison pour cela. Ces raisons sont aussi juridiques, car on ne peut pas décider n’importe quoi. […]

Politique n°64 8-04-2010

La laïcité à l’épreuve du voile

Marc JACQUEMAIN et Guy HAARSCHER

Pour la laïcité, tout allait bien. Voilà ce qu’en disait il y a peu Jean Vogel (Voir “Bruxelles laïque échos”, 2e trimestre 2008. Jean Vogel est le coordonnateur de l’Institut Marcel Liebman, à l’Université libre de Bruxelles.) : «Après la réalisation (pour l’essentiel) de la séparation de l’Église et de l’État, ce dernier avait vécu quelques décennies de digestion paisible dans le contexte de la déchristianisation continue et comme automatique des sociétés d’Europe occidentale. Et puis un beau jour, le voilà confronté à l’implantation en terre d’Europe de l’islam. Une religion en expansion numérique et géographique et non en déclin. Une religion majoritairement coupée des réalisations culturelles de la modernité, fermée au doute et à l’esprit de recherche, réfractaire à la séparation du politique et du religieux.» La laïcité devait réagir. Mais comment ? C’est ici que les débats commencent. Pour certains, sans doute majoritaires dans les institutions et associations laïques, il fallait reprendre le combat contre un nouvel obscurantisme virulent, au nom du triptyque «laïcitéégalité-mixité». Pour d’autres, toute tentative d’imposer ce genre de valeurs par la voie de l’injonction ne pouvait déboucher que sur un résultat inverse. C’est du «vivre ensemble» en société qu’il s’agit ici. Mais il s’agit aussi de la crise la plus violente que connaît le courant de la laïcité philosophique depuis son apparition. Cette fois-ci, pour la première fois de son existence, elle n’est plus en position conquérante. Les protagonistes de ce «courriel», Guy Haarscher et Marc Jacquemain, se réclament tous deux de la laïcité philosophique. Elle les inspire. Mais ils n’en tirent pas les mêmes conclusions. Le principe d’un débat par «courriel» est le suivant. Deux protogonistes s’opposent sur une thématique choisie en commun. Ils disposent chacun de 15 000 signes à répartir en trois «salves». Chaque salve est tirée 10 jours après réception du dernier «coup» adverse. Celui qui commence a l’avantage de choisir le terrain du débat, celui qui conclut a l’opportunité de ne plus être contredit. Le titre de ce courriel fait écho à celui du livre de Nadia Geerts, “L’école à l’épreuve du voile” (Labor, 2006).

Politique n°57 16-12-2008

Décret mixité à l’école : prendre du recul

Jacques LIESENBORGHS

L’emballement de certains médias à propos du décret « mixité-inscriptions » mérite qu’on l’interroge. Qui est concerné ? Quels sont les enjeux cachés ? Pourquoi un tel « bruit » médiatique ? Petit rappel : il s’agit des nouvelles conditions d’inscription des jeunes filles et garçons préadolescents dans une école secondaire. Le souci légitime de leurs parents est que tous ces jeunes trouvent […]

Politique n°57 16-12-2008

Diversité

Mateo ALALUF

DIVERSITÉ : fruit d’une mutation terminologique parmi les plus remarquables, la diversité s’est à présent substituée à la discrimination. Alors que l’auteur de discriminations s’expose à des poursuites et peut être incriminé de ce fait, celui qui favorise la diversité est au contraire valorisé. La discrimination doit être combattue au nom de l’égalité des droits. Elle […]

Politique n°56 30-10-2008