Recherche sur le site

Ecolo : de l’isolement social à la décroissance électorale (uniquement en ligne)

Gaspard DENIS

Dans un contexte de défiance croissante des citoyens à l’égard des partis politiques, le positionnement singulier d’Écolo – tant en termes de pratique que de projet politique – devrait logiquement l’amener à se placer au-dessus de la mêlée et à gagner durablement la confiance des électeurs. Pourtant, il n’en est rien. Perçu de plus en […]

Politique n°87 28-10-2014

Ecologie populaire

Joanne CLOTUCHE

La distance (méfiance ?) d’Écolo vis-à-vis des classes populaires n’est plus à démontrer. Quelques pistes pour en sortir.

Politique n°87 28-10-2014

Prendre parti

Felipe VAN KEIRSBILCK

La revue Politique m’a honoré d’une invitation : coucher sur le papier la réflexion d’un observateur extérieur, intéressé par la politique et par les défis écologiques, sur la cinglante (trop cinglante, sans doute) défaite du 25 mai, et sur les perspectives qu’elle ouvre pour Écolo.

Politique n°87 28-10-2014

Pour en finir avec le yoyo

Henri GOLDMAN

La déroute électorale d’Écolo aux élections du 25 mai a fait inévitablement ressurgir la métaphore du yoyo. Et pour cause : les fluctuations électorales du parti multipliant puis divisant ses voix par deux à chaque élection font image. Comment échapper à la malédiction ?

Politique n°87 28-10-2014

Écolo : remonter la pente. L’écologie politique a-t-elle encore un avenir ? (présentation)

Rédaction

Lors des élections du 25 mai, Écolo subit une défaite que personne n’attendait dans de telles proportions. Premières réactions du parti : incompréhension totale – la campagne avait été si bonne et l’accueil de la population si sympathique. Ensuite : on serre les rangs autour de sa direction, qui refusera dans un premier temps d’endosser la responsabilité […]

Politique n°87 28-10-2014

Pour une gauche antiproductiviste

Joanne CLOTUCHE, Edgar SZOC et Mathias EL BERHOUMI

Si le 25 mai, nous voterons Ecolo, c’est avant tout par adhésion au courant de l’écologie politique, que ce parti incarne le mieux. Quiconque observe le fossé qui sépare le caractère radicalement nouveau des défis à affronter du simplisme ressassé des propositions politiques ne peut être que saisi de vertige. Ce qui nous apparaît comme […]

Politique n°85 8-05-2014

L’alibi européen

Rédaction

C’est au nom de l’idéal européen et du sens des responsabilités que les forces politiques belges, du Nord et du Sud, de droite et de gauche, s’apprêtent à s’enfoncer dans une logique d’austérité que certains récusent par ailleurs à grands coups de déclarations. Cherchez l’erreur…

Politique n°80 26-04-2013

Le malaise de la gauche de gouvernement

Grégory MAUZÉ

Entré en vigueur le 1er janvier 2013, le TSCG sera bientôt voté dans les différentes assemblées que compte la Belgique en vue de sa ratification. Lourd d’implications, le vote de ce texte à haute teneur symbolique place les partis de gouvernement qui revendiquent un ancrage à gauche dans une position des plus inconfortables.

Politique n°80 26-04-2013

Nouvelle présidence à Ecolo : l’appareil au même ?

Henri GOLDMAN

À Écolo, on doit commencer à s’y habituer : ce parti est régulièrement sommé de rendre des comptes quant à son éthique ou à son positionnement politique là où, à l’égard de ses concurrents, on est moins regardant. Ce surcroît d’exigence est le prix à payer du « faire de la politique autrement » que les « partis traditionnels », […]

Politique n°75 3-05-2012

Les Verts sont-ils (déjà) has been ?

Olivier BIERIN

Depuis plusieurs mois, de nombreux mouvements émergent dans le paysage public belge et européen. Tous se réclament à des degrés divers d’une rupture avec les usages traditionnels tant de la politique que de la démocratie telle qu’elle fonctionne : Shame, les Indignés, Not in our name, Pirates, G1000… surfent sur une tendance populaire réclamant une « politique […]

Politique n°72 21-10-2011

Etre réellement écologiste, c’est être anticapitaliste

Christian ARNSPERGER

Le « capitalisme vert » (CV) va-t-il servir de nouvel oxymore idéologique, après le « développement durable » (DD) et la « responsabilité sociale des entreprises » (RSE) ? Il faut craindre que oui. En fait, il est leur digne et direct rejeton. Le DD prétend concilier finitude de la biosphère et infinie croissance économique, et la RSE recherche effrénée du profit et autolimitation.

Politique n°63 1-02-2010

L’Olivier, version 2

Henri GOLDMAN

Sondages infirmés. Le MR, qui se posait en pivot de l’alternative, s’érode en Wallonie et à Bruxelles. Le CDH se maintient, le PS recule mais ne s’effondre pas et Écolo triomphe. L’extrême droite disparaît du paysage et si le centre de gravité se déplace bien en Wallonie et à Bruxelles, c’est vers la gauche. Scénarios […]

Politique n°60 18-06-2009