Recherche sur le site

Changer de focale

Henri GOLDMAN

Le jour de la manifestation syndicale du 2 décembre, Béatrice Delvaux, dans son éditorial du Soir, ne cachait pas son incompréhension : « Quelle drôle de date ! À part pour dire sa peur, formuler des exigences, exprimer des interdits, quel est le sens d’une manifestation de cette ampleur, alors qu’il n’y a rien à demander à des […]

Politique n°73 6-01-2012

Belgique-Europe : une nouvelle ère ?

Henri GOLDMAN

En temps normal, la Belgique est déjà un pays compliqué. Alors qu’ailleurs, la vie politique est structurée par le classique clivage gauche-droite, celui-ci s’entremêle ici avec le clivage communautaire et avec le clivage philosophique entre « cathos » et « laïques ». Cet enchevêtrement de trois clivages constitutifs de la Belgique dès sa création est toujours le prisme indispensable […]

Politique n°72 21-10-2011

Les bonus et l’index

Henri GOLDMAN

Unanimité dans l’indignation. Comment est-il possible que des dirigeants d’entreprise puissent gagner des salaires aussi indécents ? Comment peut-on accepter qu’en plus, on leur octroie de tels « bonus » quand les résultats de l’entreprise sont bons et que, quand ils sont mauvais, ils soient débarqués avec des indemnités de départ faramineuses ? Cette situation ne date pourtant pas […]

Politique n°70 3-05-2011

Le front commun est mort, vive le front commun !

Luca CICCIA

Acte I. Une belle histoire de « compromis à la belge » Le 18 janvier 2011, organisations syndicales et patronales s’accordaient sur un projet d’accord interprofessionnel (AIP) pour la période 2011-2012. Malgré le contexte de croissance et de bénéfices retrouvés, le projet prévoit une hausse salariale de 0,3 % maximum, en 2012, et une harmonisation des statuts des […]

Politique n°70 3-05-2011

Dérapage salarial

Mateo ALALUF

DÉRAPAGE SALARIAL : Depuis 1960, la généralisation des accords interprofessionnels entre syndicats et patronat se basait sur une norme salariale inscrite dans une perspective de progrès social. Il était alors admis par les deux parties que l’évolution des salaires devait reposer d’une part sur l’indexation des salaires pour maintenir le pouvoir d’achat des travailleurs et d’autre […]

Politique n°69 11-03-2011

Plongée au coeur de la protection sociale

Rédaction

Entretien avec Claude Emonts, PS, président du CPAS de Liège et Dominique Decoux, Ecolo, présidente du CPAS de Schaerbeek En 30 ans d’existence, les missions des CPAS se sont fortement élargies et diversifiées. En plus de l’allocation du revenu d’intégration (ex-minimex), qui reste leur rôle principal, les centres publics d’action sociale travaillent à l’insertion professionnelle […]

Politique n°45 14-01-2011

La dernière grève d’une classe disparue

Mateo ALALUF

Les images d’archives des grèves de 1960-61 que l’on découvre périodiquement à chaque commémoration sont présentées comme marquant la fin d’une époque dominée par les luttes des ouvriers métallurgistes qui ne seraient plus que les vestiges d’une vieille Wallonie sidérurgiste et d’une classe ouvrière à jamais disparue. Il suffit pourtant d’être un rien attentif aux […]

Politique n°67 17-11-2010

Quand les caissières encaissent

Irène KAUFER

Derrière la caisse des supermarchés, l’homme invisible est une femme surexploitée. Elle est priée de ne rien en faire apparaître et est mal payée pour cela.

Politique n°57 3-06-2010

Nouveau pacte social et de croissance

Mateo ALALUF

L’appel a été lancé, la veille du carnaval, par Laurette Onkelinx. Il y aurait urgence, selon elle, pour sauver notre « modèle social ». Sur la cause du péril qui nous menace, le président du VLD, Alexander De Croo, rejoint d’emblée la Vice-première socialiste : « Le travail est trop cher en Belgique ». En conséquence, Laurette Onkelinx propose comme […]

Politique n°64 8-04-2010

Il n’y a pas de délits mineurs

Mateo ALALUF

Il n’y a pas de délits mineurs : C’est par ces mots que la présidente de la Cour fédérale du travail allemande a justifié ses jugements. De quels jugements s’agit-il ? En février 2009, un tribunal avait confirmé le licenciement d’une caissière de supermarché berlinoise, après 31 années de service, pour avoir encaissé à son profit deux […]

Politique n°63 1-02-2010

House of wax

Chris SERROYEN

À la mi-septembre, la société Lehman Brothers s’est effondrée aux États-Unis. Ou plutôt : les États-Unis ont laissé Lehman Brothers s’effondrer. Parce que les répercussions se situaient surtout ailleurs dans le monde. Et aussi pour des raisons idéologiques : c’étaient les dernières convulsions de l’époque néolibérale, anti-étatique, que Ronald Reagan avait inaugurée en 1981 (poursuivie ensuite pendant sept mandats présidentiels) avec les mots hallucinants de son nègre concernant l’autorité publique qui n’était pas la solution mais bien le problème. C’est encore plus hallucinant lorsqu’on relit entièrement la partie célèbre et régulièrement citée de ce discours : «Dans la crise actuelle, le gouvernement n’est pas la solution à notre problème ; le gouvernement est le problème. De temps en temps nous sommes tentés de croire que la société est devenue trop complexe pour être gérée par l’autorégulation, qu’une élite gouvernante est meilleure qu’un gouvernement pour les gens, par les gens et des gens. Eh bien si aucun d’entre nous n’est capable de se gouverner lui-même, qui alors parmi nous aura la capacité de gouverner quelqu’un d’autre ?» Vraiment une superbe rhétorique. Avec, comme on le voit, des conséquences désastreuses.

Politique n°59 28-04-2009

Priorités pour une ville ouverte et solidaire

Rédaction

Résolution du Congrès statutaire du 15 mai 2006 de l’Interrégionale de Bruxelles de la FGTB

Politique H-S n°8 21-01-2009