Recherche sur le site

Recherche par numéro

Au sommaire du n°100

Peut-on sortir du capitalisme ?

Depuis qu’il existe, le capitalisme a alimenté l’espoir qu’il était possible d’en sortir. Essai réussi pour la première fois en Russie lors de la Révolution d’octobre 1917. La Chine suivra en 1949. À peine sortis (à l’échelle de l’histoire longue) du capitalisme, la Russie et la Chine y sont depuis allègrement retournés, et avec quelle brutalité. On cherchera vainement ailleurs une expérience de ce type qui n’ait pas échoué d’une manière ou d’une autre.
Et pourtant, même si aucune « sortie du capitalisme » ne semble à l’ordre du jour, du moins dans nos contrées, sa perspective reste une boussole et trace un chemin.
C’est peu, mais c’est indispensable. Car au moins une chose est claire : le capitalisme conduit l’humanité et la planète à leur perte. Il ne saurait jamais être question de s’en accommoder.


Également dans ce numéro :
Naufrages, le trimestre d’Henri GOLDMAN
ZOOM ARRIÈRE –  La revue comme rendez-vous, Hugues LE PAIGE
IDÉES – Emmanuel Todd ou l’âme des peuples, Dimitri COUTIEZ et Marc JACQUEMAIN
HISTOIRE – La “Commission Dutroux”, 20 ans après, Jean-François BASTIN
– six chroniques, avec Mateo ALALUF (chronique sociale), Delphine CHABBERT (chronique de l’intime) Jérôme JAMIN (chronique américaine), Rabab KHAIRY (chronique métissée), Hugues LE PAIGE (chronique image) et Jean-Claude SALEMI (chronique dessinée)


“Peut-on sortir du capitalisme ?”, n°100, mai 2017, 130 pages, 12€.

Disponible sur commande : info@revuepolitique.be.

Dans ce numéro

La sortie du capitalisme, c’est par où ?

Gabriel MAISSIN

Rompre ou ne pas rompre avec le capitalisme, telle est la question. Car une chose est d’en parler, une autre est de passer à l’acte. C’est là que ça cale. Que ça a toujours calé. [Article paru dans le numéro 100 de Politique, en mai 2017.] Il y a un paradoxe dans la succession des […]