Recherche sur le site

Recherche par numéro

Au sommaire du n°44

Solidarités Nord-Sud, pour en finir avec le paternalisme

On en parle surtout lors d’une grande récolte de fonds annuelle. Elle a désormais sa place dans les gouvernements. Entre la charité et le réalisme politique, la planète de la « Coopération au développement » ne cesse de tourner, amassant de plus en plus d’acteurs autour d’une idée simple : la solidarité entre les peuples du Nord et du Sud. Voici, dans ce dossier, une série d’hypothèses sur son devenir.

Dans ce numéro

Le 8 mars vu par les médias

Irène KAUFER

Revue de presse de la couverture médiatique du 8 mars. Si la Journée internationale des droits des femmes permet de visibiliser leur sort et leurs combats, certains stéréotypes persistent dans les médias. Cet article a paru en avril 2006 dans le n°44 de Politique. Nous le republions à l’occasion du 8 mars 2022.   On […]

Aide aux médias (du Sud) : paternalisme ?

Marie-Soleil FRÈRE

Au début des années nonante, l’Afrique amorce un tournant politique et social important : des processus de libéralisation politique se mettent en place dans de nombreux pays, sous l’influence à la fois de mouvements de contestation interne et de fortes pressions externes de la part des instances financières internationales et de certaines coopérations bilatérales. Avec […]

Crise de l’antiracisme

Henri GOLDMAN

Malgré une législation toujours en chantier, malgré de nombreuses campagnes, malgré l’unanimisme de rigueur, le racisme est les discriminations ne reculent pas, et l’extrême droite continue à capitaliser. La société ne fabrique plus assez d’anticorps contre la haine. Pire: c’est l’antiracisme lui-même qui est en crise.

Le socialisme, camarades!

Henri GOLDMAN

Les ouvrages posthumes sont rarement des ouvrages majeurs, en tout cas du point de vue des auteurs qui les auraient généralement publiés eux-mêmes s’ils avaient considérés que ces écrits le méritaient. En outre, il faut une sérieuse dose de narcissisme pour publier une correspondance, fut-elle politique comme celle que nous propose la maison d’éditions suisse […]

Intellectuel

Mateo ALALUF

INTELLECTUEL: Depuis l’affaire Dreyfus, l’intellectuel est celui qui dit la vérité au pouvoir au nom des opprimés. Pourtant, la méfiance «ouvriériste» à l’égard des intellectuels a toujours été grande. Dans Les socialistes belges, Marcel Liebman stigmatisait «le refus du Parti de poser rigoureusement, donc intellectuellement, donc politiquement les problèmes de stratégie». Il s’agit alors, au […]

Introduction

Rédaction

Lorsqu’on parle de «coopération au développement» et/ou d’aide «humanitaire» ou «d’urgence», une série d’images (de clichés?) nous viennent à l’esprit. Celle des «bons» coopérants supposés travailler nécessairement à des projets amenant réellement et durablement des évolutions positives pour les peuples du Sud. Si tu donnes un poisson…mais si tu apprends à pêcher…Le slogan est connu. […]

Les pieux du stade

Irène KAUFER

«Eh bien tout le monde a l’air bien en colère ce soir. — Oui, c’est à cause d’Artemis! Tu connais, Artemis? — Si je me souviens bien, c’est une déesse grecque, soeur d’Apollon, réputée pour être chaste et vierge… C’est ça qui vous met en rogne…? — Exactement! Le nom d’une déesse chaste et vierge, ce n’est pas […]

Bamako, Caracas: les «alters» sur de nouvelles terres

Geoffrey PLEYERS et Raul ORNELAS

Quel bilan tirer de ce premier Forum mondial éclaté sur plusieurs continents? Si les réunions de Caracas ont démontré les limites de l’autonomie du/de(s) mouvement(s) altermondialiste(s) vis-à-vis du monde politique, le forum de Bamako a surtout cristalliser une conscience africaine autour de la prise en charge de l’avenir du continent. Plus globalement, la distanciation entre acteurs locaux et responsables internationaux reste d’actualité.

Une autre politique d’emploi est nécessaire

Henri HOUBEN

Depuis 2000 et la signature du processus de Lisbonne, l’Europe des Quinze, puis des Vingts-cinq, a fait de la compétitivité son cheval de bataille pour améliorer le taux d’emploi du continent. Depuis, cette politique libérale ne profite-elle pas plus aux actionnaires — qui voient leurs dividendes constamment augmenter — qu’aux travailleurs — dont la durée de travail augmente et la qualité de l’emploi ne cesse de diminuer?

Réflexion sur le socialisme

Carl DEVOS

La gauche flamande a la réputation d’être pragmatique et de ne pas trop s’embarasser de réflexions théoriques (Celles-ci sont d’ailleurs tout aussi étrangères à la tradition de la gauche francophone). La réflexion de Carl Devos est une tentative, encore timide, de refonder une pratique sur une théorie. Se démarquant en passant du marxisme («le but n’est pas la propriété collective des moyens de production»), elle doit par contre beaucoup à la théorie de la justice de John Rawls et au socialisme moral d’Henri De Man.

Bâtir une nouvelle économie wallonne

Rédaction

Alors que la Belgique s’apprête à bénéficier de nouveaux financements européens pour la période 2007-2013, à quoi les fonds reçus depuis 12 ans ont-ils servi? La Wallonie, et plus particulièrement le Hainaut, sa province la plus défavorisée, se portent-ils mieux? Verdict de notre interlocuteur : les aides communautaires restent «insuffisantes», mais on revient de loin… Une nouvelle pièce, essentiellement économiste — à placer à côté d’autres, axées par exemple sur le développement durable, et sur lesquelles nous aurons l’occasion de nous pencher prochainement –, à ajouter au débat sur le «redressement wallon».

VLR! (Vive La Revue) ou l’itinéraire d’un intellectuel critique

Hugues LE PAIGE

En ce temps-là, tout intellectuel devait être de gauche. Normal: l’avenir était forcément du côté de l’émancipation humaine et de l’abolition des privilèges. Et pour galvaniser cet espoir, de grandes voix furent nécessaires. Dans les années de l’après-Mai 68, personne, en Belgique francophone, n’a mieux rempli ce rôle que Marcel Liebman, disparu il y a exactement 20 ans.

Négationnisme et libertés

Jérôme JAMIN

Le négationnisme est un concept plus percutant que le révisionnisme lorsqu’il s’agit d’indiquer sans ambiguïté les véritables projets de ceux qui prétendent que les chambres à gaz n’ont pas existé et que celles-ci étaient au mieux de banals centres de rassemblement et d’enferment, au pire des camps de concentration aux conditions de vie parfois extrêmes. […]