Recherche sur le site

Politique Archives N°106
Archives

Belgique : noir, jaune, rouge, vert… brun?

Maryam BENAYAD

14 OCTOBRE 2018 : ÉLECTIONS COMMUNALES

Vague verte, tsunami rouge vif, reflux bleu : au lendemain des élections du 14 octobre, la presse s’en est donné à cœur joie, usant de toutes les métaphores que permettent les couleurs de l’arc-en-ciel. Puis est venu le temps des alliances possibles – progressistes ou « contre nature » – et des portraits des « enfants de », de la montée ou non du PTB dans les majorités.
Bref, tout a été dit, en tout cas pour la partie francophone du pays. Mais de l’autre côté de la frontière linguistique, que s’est-il passé ? Certes, Bart De Wever perd quelques plumes mais reste « l’homme fort » de la N-VA et de la Flandre. Mais surtout, le Vlaams Belang est revenu sur les devants de la scène. Vous n’avez pourtant rien lu ou entendu de conséquent dans la presse francophone à ce propos ? Moi non plus.
Si les électeurs francophones se sont largement exprimés à gauche, force est de constater que le populisme de la droite extrême est en recrudescence au nord. En fait, le sacro-saint cordon sanitaire pourrait même bientôt être rompu. Une information qui, il y a quelques années encore, aurait fait tourner les rédactions à plein régime, les éditos appelant à « faire barrage à l’extrême droite » auraient fleuri. Mais aujourd’hui, on nous annonce que le parti d’extrême droite Forza Ninove est arrivé en tête avec 40 % des voix à Ninove. Ni plus ni moins. Et puis, plus rien, ou presque. C’est que les médias traditionnels n’y ont pas accordé la place que cette information aurait eu naguère.
Le 24 novembre 1991, tout le pays s’était pourtant ému lorsque le Vlaams Blok avait décroché plus de 10 % des voix. Un émoi encore plus significatif lorsqu’en 2004, le VB dépasse la très symbolique barre des 20 %. Le scénario d’une force d’opposition représentée uniquement par les populistes flamands donnait la migraine aux analystes politiques mais également aux éditorialistes. Aujourd’hui, l’extrême droite s’est frayé une voie royale à travers l’isoloir.
Mais comment expliquer cette nouvelle bérézina de la démocratie en Belgique ? Pouvons-nous croire que les électeurs flamands deviennent foncièrement racistes ? Expriment-ils, à travers les urnes, un ras-le-bol de la politique actuelle en glissant encore plus à droite ? Les partis populistes auraient-ils réussi à se forger une image de respectabilité ? Hormis des analyses issues de publications spécialisées ou des blogs de confrères à la plume bien trempée et engagée, nous n’en saurons pas grand-chose via les médias tous publics, lus et consommés par le citoyen lambda. Celui-là même qui attend de la part du journaliste un devoir de vulgarisation et d’analyse permettant de comprendre que, oui, l’extrême droite est de retour. Les médias doivent réagir, pour éviter l’épidémie. C’est l’âme du quatrième pouvoir qui en dépend.
Albert Londres disait ceci : « Je demeure convaincu qu’un journaliste n’est pas un enfant de chœur et que son rôle ne consiste pas à précéder les processions, la main plongée dans une corbeille de pétales de rose. Notre métier n’est pas de faire plaisir, non plus de faire du tort. Il est de porter la plume dans la plaie. »
Prenons donc la plume, le temps presse.

Maryam BENAYAD

En débattre ?

En tant qu'abonné-e à la revue papier, vous pouvez accéder directement à votre espace abonné-e et nous soumettre une réaction à un article (elle doit faire au minimum 3000 signes). Si la polémique est bien entendue admise et même encouragée, nous vous demandons de rester courtois, de ne pas recourir à l'injure et de rester dans le cadre du sujet. La rédaction se réserve le droit de supprimer un article qui ne respecterait pas ces règles.

Pour tout autre commentaire ou pour les non-abonné-e-s, n'hésitez pas à vous abonner ou à partager, réagir et commenter sur les réseaux sociaux.

Apportez votre contribution au débat

Vous devez être connecté pour contribuer au débat. Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous ici. Plusieurs formules d'abonnement vous sont proposées. Vous êtes abonné ? Connectez-vous sur cette page avec vos identifiant et mot de passe.