Recherche sur le site

Politique Archives N°121
Revue Politique

Travail associatif contre militance politique ?

Lily ZALZETT et Stella FIHN

En 2020 sortait un petit livre au succès inattendu : Te plains pas, c’est pas l’usine chez Niet ! éditions. Partant du contexte français, ses autrices, Lily Zalzett et Stella Fihn, examinaient, en parallèle, la situation des associations, leur transformation plus ou moins reconnue en organisations para-étatiques et l’évolution de leurs modes de financement avec la génération des appels à projet ; et la dégradation des conditions de travail et leur impact sur les travailleurs et travailleuses de plus en plus sujettes à l’épuisement et au burn out. De manière surprenante, le livre a beaucoup circulé en Belgique, décrivant des évolutions aussi sensibles qui s’y passent et brisant une sorte de « tabou » sur la dimension sacrificielle que peut prendre le travail associatif.
Nous avons rencontré les autrices à l’occasion de leur venue à Bruxelles pour une conférence co-organisée par Politique, Econosphères et le CADTM et dont l’enregistrement audio et diverses sources sont disponibles sur le site d’Econosphères (www.econospheres.be).

Lily ZALZETT

Lily Zalzett a occupé différents postes dans le monde associatif français.


Stella FIHN

Stella Fihn a travaillé dans le monde associatif français et milite dans les milieux syndicaux.


En débattre ?

Si la polémique est bien entendu admise et même encouragée, nous vous demandons de rester courtois, de ne pas recourir à l'injure et de rester dans le cadre du sujet. La rédaction se réserve le droit de supprimer un commentaire qui ne respecterait pas ces règles.

Apportez votre contribution au débat

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *